Aujourd’hui, ce qui nous frappe en plein visage c’est cette jeunesse morose encore plus triste que nos anciens ou nous parents mais pourquoi ?

Pourquoi chez les jeunes et même les adolescents on peut constater une permanente augmentation des dépressions ou pire suicides ?

Dans la fleur de l’âge ces jeunes devraient avoir l’esprit rempli de rêves et de projets d’avenir ainsi que le cœur léger pourtant il n’en est rien…

Comment peut-on définir cette jeunesse ?

Cette jeunesse qui n’a pas le moral on peut la définir en un seul grand mot, désillusion. Ce mot fort qui résume parfaitement la situation.

Ce qui est assez frappant c’est le nombre de jeunes qui déchantent en voyant ce que le monde des adultes leurs proposent, une succession de porte fermées qui nuit à leur moral…

Ils sont très individualistes puisque la jeunesse d’aujourd’hui pense que l’on peut que compter sur soi-même, une génération repliée qui s’isole facteur de déprime qui plus est…

Peut-on parler de depression jeunesse ?

Si nous parlons que d’un ressenti général qui au quotidien à part un petit coup de mou ne dérange en rien alors non.

En revanche si vous vous sentez mal au point de ne pas vouloir sortir, de délibérément vous couper de toute activité sociale, ou même d’avoir qu’une envie c’est de dormir mais sans succès même la nuit…

Un autre symptôme est qu’une personne en dépression va abandonner toutes les activités qu’il avait entrepris récemment ou qu’il avait pour habitude de faire depuis des années.

Lors d’une dépression on peut être sujet aux changements incessants d’humeur, très pénible pour l’entourage.

Dans ces cas-là nous pouvons commencer à parler de dépression est c’est bien une maladie pas à prendre à la légère…

Pourquoi ce phénomène touche notre jeunesse ?

Ils sont dans un nouveau monde, la génération actuelle n’est pas du tout la même qu’avant et doit faire face à de nombreux soucis que nous avant n’avions pas.

Avec l’internet les adolescents se font facilement harceler pouvant aboutir à des suicides dans les cas les plus graves, ensuite d’un point de vue économique toute cette jeunesse sait qu’elle a déjà un lourd poids au-dessus de la tête, celui de la dette…

En France, beaucoup de jeune font des études pour rester dans le rang et  » l’élite  » comme on dit mais au final au lieu d’être pompier ou danseuse étoile comme dans leurs rêves, ils deviennent secrétaire ou dans la finance dans de grands bureaux, pour rembourser le prêt de leurs études.

Au final ces jeunes ont fait ce qu’on leur a dit de faire, et non pas suivre leurs rêves parce qu’en France ce serait mal vu ou ce serait le risque de ne pas avoir le précieux CDI qu’on leur souhaite de tout cœur.

Par une multitude de facteurs que la vie d’adulte leur offre et un système bancale en France notre jeunesse en souffre en silence, voici l’explication de l’augmentation de dépressions chez les jeunes.

La bonne voie…

En premier lieu surtout si l’on est jeune on a sûrement encore la chance d’avoir ses parents ou de la famille proche et dans ce cas il faut parler.

Parler est maître mot lorsqu’on ne se sent pas bien, libérer son cœur fera du bien et surtout ne pas se couper du monde !

Penser à soi aussi est une bonne chose, se chouchouter, se faire plaisir… En somme faire en sorte de se sentir bien dans sa peau.

Il faut éviter tout ce qui est solution médicamenteuse ou thérapie, qui aggraveront votre situation au long terme, pensez plutôt vers le haut, sortir la tête du trou et voir un avenir.

Des fois plus facile à dire qu’à faire mais bien entouré avec de bonnes activités et surtout une bonne documentation adéquat vous allez pouvoir retrouver le chemin du bonheur.


Vous avez aimé cet article ? cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !
email