La protrusion discale : une forme de hernie discale

La protrusion une forme de hernie discale
Une hernie discale est représentée par une anormalité au niveau du disque intervertébral. Généralement, la douleur qu’elle entraine se situe dans le bas du dos, au niveau des lombaires, car c’est cette partie du dos qui subit le plus les chocs et le poids de notre corps.
Il existe quatre formes de hernie discale, ici nous nous intéresserons à la protrusion discale.

Qu’est ce qu’une hernie discale ?

La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres, qui bougent en fonction de la position. Entre chaque vertèbre, il y a un disque intervertébral. Chaque disque est composé de matière fibreuse et osseuse. A l’intérieur de cette matière se trouve un disque gélatineux, appelé le noyau.
Il y a hernie discale quand le noyau forme une saillie, il provoque ainsi une déchirure de la couche externe des ligaments qui entoure le disque intervertébral.

La protrusion discale :

La protrusion discale est la forme la moins avancée  des quatre degrés de l’ hernie discale. En effet, dans ce cas, la déchirure vient juste d’être formée. Une petite partie du noyau occupe la région qui entoure le disque intervertébral et appuie sur la partie nerveuse.
Ce type de hernie, peut bien souvent être à l’origine d’une sciatique.

Les symptômes de l’ hernie discale :

L’hernie discale provoque une  douleur intense dans le bas du dos.
N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez mal au dos depuis plus de sept jours malgré du repos surtout si la douleur est accompagnée de fièvre et vous réveille la nuit. Aussi, si vous avez mal au dos depuis une chute ou un accident.
Généralement, la guérison d’une hernie discale est comprise entre quatre à six semaines.


Vous avez aimé cet article ? cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !
email

85 réflexions au sujet de « La protrusion discale : une forme de hernie discale »

  1. Bonjour,

    Ma mère avait une Hernie Discale, guérie je ne sais comment hormis par le repos !

    Petite question (peut-être bête, mais bon) est ce que une hernie peut avoir une provenance héréditaire?

    Merci pour cet article 🙂

    Marie

    • Bonjour Marie,

      Merci à vous de nous rendre visite et ne vous inquiétez pas aucune question n’est bête 🙂

      Surtout qu’elle est justifiée si votre mère a subi une hernie discale, mais sachez que logiquement vous en êtes à l’abris, du moins cela ne viendra pas de l’hérédité, sauf bien sûr en cas d’anomalies vertébrales qui auraient pu se transmettre et risquent de provoquer une hernie discale…

      Mais rassurez-vous en prenant soin de son dos, maintenant que nous savons comment le faire, on peut passer à côté de l’hernie discale.

      N’hésitez pas à prendre votre cadeau 100% offert, il apprend des techniques pour éviter et soulager les maux de dos au quotidien et au travail.

      Vous en trouverez l’accès en haut à droite de toutes les pages de ce blog.

      Je vous remercie pour ce témoignage et pour votre question, n’hésitez pas à nous rendre visite de nouveau 🙂

      A bientôt

      Ali
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..A quoi sert une ceinture lombaire ?My Profile

      • bonjour

        j’ai une protusion au niveau de l5 s1 et un spondylolisthesis qui a une 20 année . le spondylo n’est pas encore trop grave mais les deux me font enormement souffrir depuis maintenant 1an et demi.
        sciatique coup de poignard dans le dos , dos bloqué sont les pires symptomes.
        certains orthopedistes me disent de rien faire d’autre de me faire operer pour retirer le disque par voie anterieur et mettre une cage en carbon a la place.
        je sais pas quoi faire

        cordialement julien

        • Bonjour Julien,

          en vous lisant j’entends votre souffrance et je comprends votre hésitation face à une opération.

          Vous dites que depuis 1 an et demi les symptômes se sont aggravés. Savez-vous pourquoi ? Est-ce lié à un changement de rythme ou autre dans votre quotidien ou bien est-ce la protrusion qui s’est aggravée ?
          Avez-vous fait récemment des examens afin de constater l’évolution de la protrusion et du glissement vertébral ?

          Une protrusion discale peut parfois se résorber d’elle-même en plusieurs mois. L’inflammation générée par la hernie s’accompagne d’une dégradation (d’une “digestion”) des constituants de la hernie d’autant plus importante que celle-ci sera volumineuse. Les grosses hernies sont donc probablement les plus à même d’être soulagées par le traitement médical jusqu’à une amélioration dans le temps. Il faut cependant arriver à supporter la douleur…
          Les médicaments vous soulagent-ils ?

          Quand il y a échec des traitements tels que la kiné, les médicaments, les infiltrations, les médecins proposent l’opération chirurgicale afin de soulager la personne. De quoi avez-vous pu bénéficier jusqu’à présent ?

          Bon courage à vous

          Marie

    • Bonjour
      je viens de passer un IRM du rachi cervical

      résultat:
      pas d’anomalie de signal osseux. pas de tassement vertébral ni d’instabilité.
      Discrète protrusion discale postérieure médiane c4-c5 et c5_c6 sans hernie discale constituée.
      pas de rétrécissement canalaire. pas de rétrécissement foraminal. pas d’anomalie de signal médullaire.

        • Bonjour Anbar,
          Je pense que vous ne devriez pas vous inquiéter dans le sens ou ce n’est pas « grave », comme vous le voyez il n’y a pas d’hernie discale à proprement dite.
          Par contre, ce n’est pas pour autant qu’il faut minimiser la chose : il vous faut identifier la cause probable et prendre des précautions pour éviter que cela s’aggrave et surtout pour que cela se remette correctement !
          Demandez également conseil au spécialiste qui vous suit, il vous dira si votre travail ne pose pas problème à ce niveau ou s’il y a moyen pour vous de mieux vous positionner par exemple…
          Merci pour votre message et nous vous souhaitons un bon rétablissement, venez nous donner des nouvelles Anbar !
          A bientôt.
          Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Zoom sur 2 condiments formant le parfait anti-inflammatoire naturel ! Dîtes stop aux maux de dos !My Profile

  2. Bonjour,
    Aujourd’hui, on vient de me déceler une légère protrusion discale foraminale au niveau C6-C7. Je souffre de l’épaule et du haut du dos depuis 1 an et demi suite à un accident de moto dans lequel je suis tombée sur la tête. On m’a précédemment diagnostiquée une Névralgie Cervico-Brachiale. Je souhaiterais savoir si la protrusion est réellement du à mon accident ou si ça peut être une conséquence de mon accident ou s’il n’y a absolument aucun rapport ou si les deux diagnostics peuvent être liés.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Stéphanie

    • Bonjour Stéphanie,
      En effet, il est possible qu’elle soit venue en conséquence de l’accident… Mais pour le faire valoir je vous conseille de voir votre rhumatologue, il a les images et votre dossier médical il sera capable de vous répondre précisément.
      Merci pour votre question et tenez nous au courant de la suite.
      A bientôt.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Courir provoque-t-il le mal de dos?My Profile

  3. Bonjour

    En 2005 je me fait une volumineuse hernie l5s1 je viens de refaire un scanner plus d hernie mais une protusion moderee qui semble ne pas toucher les racines.par contre petite douleurs lombaires.
    L hernie scest resorbee?es ce possible
    Es ce que ces petites douleurs puissent disparaitre d elles memes.
    Merci en tt cas pour votre site.on se sent moins seul.

    • Oui j’ai déjà entendu que des hernies se sont résorbées, la saillie s’étant remise à sa place.
      C’est positif !
      Il reste une protrusion modérée comme vous dîtes et si elle ne touche pas de racines, si vous savez être prudent et prendre conseil auprès du spécialiste qui vous suit, la douleur devrait s’estomper 🙂
      Je vous le souhaite et n’hésitez pas à nous donner des nouvelles !
      A bientôt 🙂
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Un bon exercice d assouplissement contre le mal de dosMy Profile

  4. suite a un accident du travail( je retenais un lave vaisselle qui était en équilibre sur un autre et menaçait de me tomber dessus) en décembre 2010 je me retrouve avec des protrusions sur divers étages la plus importantes en l4l5. Apres un irm on a également détecté de l arthrose! J ai régulièrement des douleurs dans le bas du dos et je ne supporte pas la station debout longtemps ni assise! quand je me relève une douleur me lance a droite de l arrière vers l avant. quand pensez vous? un collègue m a parle de demander le statut de travailleur handicape pour adapter mon poste de travail( vendeuse donc debout toute la journée) quand pensez vous également? je sature car rien ni fait ni les infiltrations ni la mésothérapie kine osteo medicament et autres!!! cela se soigne t il?

    • Bonjour,

      Je comprends votre douleur et votre désarroi face à cette situation.

      Je dirai que, vu votre travail, en effet, il faudrait voir avec votre médecin traitant à ce qu’il demande une visite avec un médecin conseil qui vous parlera des possibilités quant aux statuts que vous pouvez adopter.

      N’hésitez pas également à demander un deuxième avis avec tous vos examens déjà passés.
      Parfois, un œil neuf permet de trouver d’autres solutions.
      Il est tout à fait possible que l’on vous propose un type d’opération par exemple, mais généralement c’est en dernier recours.

      Tenez-nous au courant si vous le voulez bien.

      A bientôt 🙂
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..5 astuces pour éviter le mal aux cervicalesMy Profile

  5. bonjour je voulais savoir j’ai une protrusion discale L5-S1 depuis 2011 je ne peux rien faire sans souffrir de mon dos j’ai fait 2 infiltrations, kiné, ostéopathe,medicaments,onde de choc sans resultat car le moindre effort me fait souffrir je ne peux pas eternuer sans avoir mal je voudrais savoir comment je vais savoir si ma protrusion ne va pas aller en hernie merci pour votre reponse

  6. Bonjour , ma compagne vient de passer un scanner….
    Conclusion
    Protrusion discal l5s1 sans hernie ni conflit radiculaire.
    Absence de canal lombaire etroit ou retreci.

    Qui peut’aider a comprendre, elle passe son code de la route prochainement et stress enormement du resultat….

    Examen fait car elle souffre regulieremt des deux jambes en meme temps sa lui prend d’un coup et fini par passer plusieur heure apres…?????? Svp aider moi a comprendre
    Merci d’avance

    • Bonjour Philippe,
      Je comprends votre tracas, comme je l’expliquais à un autre lecteur sur ce blog, un de mes proches a subi ce type de maux.
      Votre compagne a une protrusion qui n’est pas rendue au niveau de l’hernie discale, c’est à dire que le noyau ou autre partie du disque est sorti mais pas complètement de son axe. D’où les douleurs qui viennent et repartent selon la position, l’activité, la durée de l’une ou de l’autre…
      Votre amie est-elle suivie par un spécialiste tel qu’un rhumatologue? Des examens complémentaires ou des choix de traitements vous seraient proposés d’une manière ciblée. C’est une aide précieuse.
      Venez nous donner des nouvelles, nous souhaitons bon rétablissement à votre compagne et vous soutenons sincèrement.
      Bonne journée à vous et à bientôt Philippe.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Mal de dos en voiture? 3 moyens de le soulager et l’éviterMy Profile

      • J’ai un protrusion discale focal postérieure gauche a l’étage C5-C6 en postéro-médiane et para médiane droite à l’étage C6-C7
        Petite protrusion discale postéro-médiane C3-C4

        • Bonsoir Karima,

          morphologiquement, nous avons entre deux vertèbres consécutives un disque intervertébral. Celui-ci est composé d’un anneau de cartilage qui a lui-même un noyau gélatineux. Les disques intervertébraux sont élastiques et ont un rôle d’amortissement des chocs.

          En médecine, on parler de protrusion discale pour évoquer le fait que le disque intervertébral déborde de son emplacement initial. De ce fait, le disque joue moins bien son rôle d’amortisseur. Des raideurs articulaires et des douleurs apparaissent alors.
          Chez vous, cela concerne le disque présent entre les vertèbres cervicales 5 et 6 (C5, C6), 6 et 7 ainsi que 3 et 4 (où la protrusion est plus légère).

          Lorsque le disque déborde de son emplacement initial, il peut venir appuyer sur la moelle ou sur les racines des nerfs. Cela crée des douleurs que l’on nomme cervicalgie ou lombalgie, douleurs qui vont suivre le trajet des nerfs irrités. Cela peut se traduire par des douleurs au niveau du cou, au bras, à l’avant-bras, aux mains et aux doigts. Mais aussi des engourdissements, des sensations de brûlure et des fourmillements.

          Ressentez-vous un ou plusieurs de ces symptômes ? Quelle prise en charge avez-vous ?

          Bon courage à vous

          Marie

  7. bonjours voila j’ai actuellement 21ans et j’ai très mal au dos j’ai fait une IRM est dans les résultats on m’a dit que j’avais : une prèsence d’une protrusion discale médiale, sans retentissement foraminal significatif, venant au contact de l’émergence des racines L4 gauche.
    que dois-je faire ?
    – aller chez un kiné ??
    – me faire opéré ??
    comment faire cessez cette douleur atrosse ?????
    merci d’avance

    • Bonjour Stéphanie,
      Ce que je vous conseille au plus vite c’est de contacter un spécialiste, un rhumatologue par exemple, si vous avez déjà un avis demandez-en un deuxième. Ainsi vous saurez vers quel traitement vous orienter.
      Sachez que s’orienter vers un kiné sans avis d’un spécialiste peut être dangereux car tous les maux de dos ne sont pas dédiés à être résolus par une intervention de kiné.
      Quant à l’opération, souvent on vous propose d’autres solutions avant, c’est un dernier recours qui est souvent efficace mais qui a des inconvénients. Mais cela reste subjectif selon votre cas Stéphanie.
      Venez nous donner de vos nouvelles Stéphanie, nous vous soutenons sincèrement et vous souhaitons de vous rétablir vite.
      A bientôt.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Prévention maux de dos 10 conseils à suivre dès maintenant!My Profile

      • j ai fait une irm qui dit ceci,spondylodiscarthrose plurietagee de 2 hernies en c3-c4 postero-mediane et c5-c6 paramediane gauche responsable d’un conflit radiculaire bilaterale! qu’est ce ca signifie. dois-je voir un neurologue ou rumatho

        • Bonjour Ani,

          je vais tenter de vous apporter une explications sur ces termes médicaux.

          Nous avons entre deux vertèbres un disque, sorte de coussinet qui sert à amortir les chocs reçus par notre corps et aussi éviter que les vertèbres ne se touchent entre elles.

          On parle de spondylodiscarthrose lorsqu’il y a une usure des disques intervertébraux. Lorsque l’usure concerne plusieurs disques on dit que la spondylodiscarthrose est pluri-étagée. Lorsque les disques intervertébraux sont usés, ils perdent de leur souplesse et deviennent plus plats, plus larges (comme un ballon dégonflé), le risque est donc qu’ils viennent irriter les racines nerveuses passant à proximité. De plus, ils amortissent moins bien les chocs reçus par notre corps et cela crée des douleurs et des raideurs.

          L’IRM montre deux hernies en C3-C4 et C5 C6 : le « C » désigne les vertébres cervicales. Vous avez donc une hernie entre les vertèbres cervicales 3 et 4 et entre la 5 et 6. On parle de hernie pour désigner le fait que l’anneau du disque (présent entre nos vertèbres) à bougé. Les conséquences sont proches de celles de l’usure d’un disque. L’IRM précise qu’il y a un conflit radiculaire bilatéral : cela veut dire que la migration du disque intervertébral vient irriter les racines nerveuses passant à proximité. Cela crée des douleurs mais peut aussi créer des sensations de décharges électriques, de fourmillements.

          Est cela que vous ressentez ? Avec une douleur qui descend dans le bras et/ou remontent dans la tête ?

          Vous pouvez tout aussi bien consulter un rhumatologue et un neurologue. Ces deux spécialités sont complémentaires.

          Bon courage à vous

          Marie

  8. Jai une protrusion discale en c3-c4 depuis 2 mois mon cou me fait mal est ce que cela guerira un jour et sinon pourquoi aucune solution nest trouve a ce jour

  9. Bonjour, je souffre d’une profusion discal circonferentielle a droite au contact l3 l4 l4 l5 l5 s1 cela peut il me donner des problème pour uriner et aller à la selle merci pour votre aide

    • Bonjour Cathie,
      Nous sommes désolés de ce que vous subissez, mais un point positif tout de même : votre question tombe à pic, en effet j’ai eu une discussion avec un chiropracteur il y a peu de temps et justement il me disait qu’il avait eu un cas récemment d’une personne subissant une protrusion discale (RAPPEL : le noyau que contient un disque intervertébral sort de son axe, appuyant sur un nerf) et le plus intéressant ici : cela se passait au niveau du bas du dos, et les nerfs comprimés étaient ceux qui irriguaient la vessie et cela causait des difficultés à uriner. De plus, sachez que cela peut toucher les nerfs liés aux intestins et dans ce cas cela pose problèmes pour aller à la selle…
      Donc, oui c’est possible et cela peut être le cas.
      Cependant, pour être sûr que c’est bien ce qui vous arrive, demandez une confirmation au spécialiste qui vous suit, c’est toujours plus prudent.
      Nous vous souhaitons bon rétablissement et venez nous donner de vos nouvelles Cathie, à bientôt.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Zoom sur 2 condiments formant le parfait anti-inflammatoire naturel ! Dîtes stop aux maux de dos !My Profile

  10. Bonjour, apres deux opération d’hernies cervicales, une en c6-c7 l’autre en c6-c5, je viens de passer un scanner suite à de nouvelle douleur dans le bras. Résultat protrusion discale posterieure et médiane modérée non conflictuelle en c4-c5.
    Pouvez vous me dire si mes douleurs viennent de là. Merci beaucoup

  11. Bjr
    Je souffre de plusieurs petits problemes de dos dont des protrusions une sciatique etc…mais ce qui m inquiete se sont des kystes radiculaires en l5 bilateraux et personne ne peut me dire ce que c est ni si c est douloureux:(
    Je souffre depuis 7 semaines.j ai voilu reprendre mon travail quand ma douleur dans la jambe c est calmee sauf qu a bout de 2 semaines de reprise j ai craqué tellement ke souffre de mon dos.pouvez vous m eclairer sur ces kystes?

  12. Bonjour Monsieur Ali Kurt,
    Je viens vers vous car je suis complètement perdue…
    J’ai été opérée en octobre 2014 d’une hernie discale en L5-S1, pendant six mois, plus aucune douleur puis c’est revenu, irradiant mes deux jambes mais principalement la droite (la première hernie c’était aussi la jambe droite).
    Résultat de l’IRM :
    – En L4-L5 : Arthrose interfacettaire postéro-latérale bilatérale. Etalement discal postéro-latéral diffus sans retentissement secondaire significatif au niveau canalaire ou foraminal.

    – En L5-S1 : Arthrose interfacettaire postéro-latérale bilatérale. Antécédents de laminectomie et flavectomie droites. Persistance d’une forme protrusive de hernie discale intracanalaire postérieure, à légère prédominance droite, avec postériorisation de S1 droit; par ailleurs, remaniements cicatriciels post-chirurgicaux en bordure postéro-inférieure de la protrusion discale et entre le cul-de-sac dural et l’émergence rédiculaire S1 droite.

    J’ai cherché par tous les moyens de comprendre ce que tout ça voulait dire et je vous avoue que j’en perds mon latin (et mon français aussi).

    Pourriez-vous m’expliquer plus simplement ce que tout cela veut dire et me conseiller ?
    Je suis suivie par une neurochirurgienne mais j’aimerais un second avis afin de mieux comprendre. Elle m’a proposé dernièrement (avant la lecture de tout ça) des infiltrations mais je ne suis pas tentée du tout. J’en ai déjà fait deux et absolument rien n’a changé si ce n’est une augmentation de la douleur.

    Merci énormément de votre lumière

    Gwen

    • Bonjour Gwen,
      Là je dois dire que je comprends que vous soyez perdu, car ce n’est pas très clair pour moi non plus qui ai pourtant l’habitude de chercher comprendre ces fameux comptes-rendus auxquels nous autres (simples mortels 😉 ) ne comprenons rien…
      Je dirai que vous souffrez d’arthrose, que le noyau présent de chaque disque lui-même présent entre chaque vertèbre n’a pas fait une saillie qui risquerait de donner une hernie foraminale. Ceci pour le disque entre les vertèbres lombaires 4 et 5.
      Pour le disque entre la lombaire 5 et la sacrale 1 il y a une persistance de la protrusion discale
      Mais je vous conseille de prendre rendez-vous avec un rhumatologue qui vous expliquera tout cela bien mieux que moi, en plus ayant t les imageries sous les yeux il pourra vous donner son avis.
      Enfin, il pourra appuyer ou vous donner son avis par rapport aux infiltrations.
      Nous sommes de tout cœur avec vous.
      Venez nous donner de vos nouvelles Gwen, à bientôt.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Mes Conseils contre le Mal de dos à suivre en premier lieuMy Profile

  13. Bonjour,

    J’ai été victime fin janvier d’un accident de la route, le fameux coup du lapin.
    Emmenée par les pompiers aux urgences car choquée et énorme maux de tête, on m’a diagnostiqué une cervicalgie (entorse des cervicales), entorse poignet et épaule tout cela du côté droit.
    En arrêt dix jours, je vais voir mon médecin généraliste avec mes radios écho et scanner des cervicales de l’épaule et poignet.
    Pour lui je n’ai eu qu’une cervicalgie de là mes douleurs du côté droit.
    Il me préconise une IRM car difficulté de me servir de mon bras droit (droitière), maux de tête et difficultés à dormir sans douleurs.
    L’irm décéle une protusion des cervicales côté gauche, je ne comprends pas.
    Mon traitement continu (myorelaxant) et arrêt de travail également je suis secrétaire (8h devant l’ordinateur ) alors impossible pour moi de tendre mon bras droit.
    Mon doc généraliste me prescrit alors de la kiné je vais chez le premier que je trouve qui est aussi ostéo en trois séances pour lui tout est remis en place pas besoin de massages ni meme des dix séances. je retourne voir mon médécin qu’il me dis qu’il fallait pas que je sois manipulée (bien sur mes douleurs ont empirées et j’ai mal des deux cotés ). JE retourne voir un kiné qui me masse et me suis en ce moment , sur le coup cela me soulage mais je souffre terriblement des épaules (le haut et les trapèzes).
    Le diagnostic est contracture musculaire des trapèzes et entorse cervicale, j’ai l’impression que ca dure et que ca n’évolue pas mais empire.
    Que puis je faire ?
    Merci beaucoup d’avance
    Coraline

    • Bonsoir Caroline,

      en lisant votre commentaire je me demande comment l’ostéopathe a osé vous manipuler… qui plus est sans vous faire des massages… J’ai une amie qui a eu un accident de la route qui a touché également ses cervicales et elle m’avait expliqué qu’il ne faut pas qu’un ostéopathe la manipule. Je sais que c’est difficile à se le dire, mais ce type de douleurs prend du temps avant de diminuer.
      Je pense que les massages, le chaud ou même le froid (bouillotte chaude ou froide ou pain de glace) peut aider à soulager vos douleurs en étant sûre que ça ne les aggrave pas. Chez mon amie, c’est le froid qui lui fait le plus de bien, d’ailleurs le froid plutôt que le chaud est utilisé pour les sportifs en cas de contracture musculaire.
      Après en technique plus douce, il existe aussi la micro-kiné. Le principe de base est « d’effacer » les traumatismes ayant imprégnés le corps.

      J’espère que cela peut vous aider…

      Bon courage à vous

      Marie

  14. Bonjour j ai passer ûn Irma cervicale suite à un accident survenu en 2013 blocage et douleurs bras omoplate la terrible crise douleur aiguë névralgie d Arnold décharge fourmillements vertiges
    G une discopathie c5 c6 avec protrusion discale postero médiane et déborde disco osteophytique postero latéral gauche qui engendre un conflit sur la racine c6 g rdv chey le rumatho est ce opérable rapidement. Sachant que g les 3 dernièrs étages lombaire très très abîmé et plein d arthrose je souffre en continue

    • Bonsoir Virg,

      j’ai une sœur qui a également une névralgie d’Arnold qui n’est pas liée à un accident mais quand elle m’évoque la douleur que ça lui fait, je souhaite vous dire que je comprends ce que c’est que de vivre avec des douleurs si vives…
      Vos douleurs sont-elles toutes liées à votre accident? Je sais que ma sœur avait également vu un neurologue (c’est lui qui avait fait le diagnostic), qu’elle a de l’oxygène en cas de crise parce que ça lui fait des maux de tête très douloureux. Je ne sais pas si c’est votre cas.

      Avez-vous des séances de kiné ?
      Avez-vous déjà testé l’acupuncture ?

      Marie

  15. bonjour.

    depuis un accident a l age de 17ans j ai un spondylolisthesis ou antelisthesis l5 s1. je l ai decouvert suite a une radio a 21 ans . j ai des douleurs depuis cette epoque aux quotidiens. j ai maintenant 36 ans je soignais mon probleme avec la musculation car les douleurs sont aigues et rien ne marche a part des manipulations que je faisais pour mobiliser mon dos et la muscu. apres une irm suite a un tennis j ai en plus une protrusion discale posterieur avec pincement et arthrose bi laterale . les douleurs sont tres aigues depuis un an desfois je peux plus dormir. j ai peur de me faire operer mais je souffre deja depuis 16 annees . j ai peur que ca s aggrave encore car les sciatiques sont aigues

    • Bonjour Julien,

      les médecins vous ont proposé l’opération ?
      Parfois se faire opérer peut être un bon choix, une souffrance en moins après un moment difficile à passer (se remettre de l’opération et muscler son corps pour moins souffrir mais ça vous savez déjà faire). C’est vrai que c’est une décision difficile à prendre mais vous pouvez aussi prendre le temps de vous préparer à ce choix : se renseigner sur les chirurgiens de votre région en demandant l’avis à des pro ou mêmes des patients, choisir l’endroit où vous souhaitez aller (et non qu’on vous l’impose).
      Renseignez-vous auprès de plusieurs spécialistes (kiné, rhumatologue, chirurgiens) des avantages et inconvénients de l’opération. Cela prend du temps mais permet de prendre sa décision plus sereinement et que tout se passe pour le mieux. Moins de stress, une bonne préparation augmente les chances que tout se passe bien.

      Bon courage

      Marie

  16. Bonjour,
    Svp j’ai fais un faux mouvement à la salle de musculation et apres j avais des douleur au dos jusqu au les pieds et apres je suis aller chez moi medecin il m’a donné des anti inflamatoire apres mon traitement j avais trop mal il m as donner de faire un scaner pour resultat:
    Petite pointe hernie discale non conflictuelle à l’etage L4 L5 et L5 S1
    Donc svp des aides ece que c de la sciatique ? Et s’agueri ou il reste tjrs des douleurs

  17. Bonjour Amine,

    nous avons entre nos vertèbres des disques intervertébraux qui permettent l’articulation entre les vertèbres et l’absorption des chocs. Pour différentes raison, le disque peut se déformer et sortir de son emplacement on dit alors qu’il y a une hernie discale.

    Chez vous, la hernie se situe en L4 L5 : c’est à dire entre les 4ème et 5ème vertèbres lombaires. La hernie située en L5 S1 est sûrement à l’origine de vos douleurs.
    En effet, des nerfs passent juste à côté des disques intervertébraux, notamment le nerf sciatique. Lorsqu’une hernie est présente elle risque de comprimer ces nerfs.
    Le trajet de la douleur lorsqu’on a une hernie en L5 S1 est : la fesse, la cuisse, le mollet, le pied jusqu’au gros orteil.
    En bref, vous souffrez d’une douleur sciatique qui est due à la compression du nerf sciatique à cause de la hernie.

    Il existe différents traitements pour apaiser vos douleurs. Vous pouvez consulter un kiné et penser à vous renforcer musculairement (le kiné peut vous aider en vous proposant des exercices) c’est très important.
    Il est également important de suivre l’évolution de votre douleur : s’intensifie t’-elle ? Devient-elle handicapante ?

    Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à les poser

    Bon courage à vous

    Marie

  18. Bonjour, il y a 1 mois je me suis suis fais mal au dos sur mon lieu de travail, j ‘ai continué à travailler malgré la douleur pendant 4 jours puis au cinquième cela n’a plus était possible, je ne pouvais plus marcher ni m’asseoir sans souffrir le martyre. Mon médecin m’a prescrit de la cortisone. Aujourd’hui je vais mieux j arrive à marcher m’asseoir et bouger un peu mais j’ai toujours cette douleur au bas du dos (supportable). J’ai passé un scanner voici les résultats: lyse isthmique bilatérale de l5, responsable d’un minime antélisthésis de l5 sur s1, peu significatif, n’entraînant pas de retentissement sur le calibre canalaire ou foraminal.
    protrusion discal l4 l5 sous ligamentaire modérée sans retentissement radiculaire.
    zygarthrose postérieure l4 l5 bilatérale prédominant nettement à droite.
    Je reprend le travaille lundi et j’avoue que j’ai un peu peur de souffrir sachant que je suis hôtesse de caisse, mon médecin me dit que je ne pourrai pas faire cela tout ma vie parce que mes gestes sont trop répétitif et que cela va précipite les choses. Quand pensez vous et qu’es que j’ai exactement?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    • Bonjour Gatto,

      je vois que vous souffrez et je comprends votre questionnement.

      une lyse isthmique est une fracture liée à la fatigue de la jonction entre les articulations supérieures et inférieures d’une vertèbre lombaire. Souvent elle est liée à une fracture de l’enfance qui est passée inaperçue et qui n’a pas crée de douleur. La lyse isthmique concerne chez vous la lombaire 5 (c’est en général cette lombaire qui est touchée) et cela a crée un minime antélisthésis de la lombaire 5 sur la lombaire sacrée 1. C’est à dire un glissement de lombaire. Plus précisément le déplacement en avant d’une vertèbre par rapport à la vertèbre sous-jacente. Chez vous ce déplacement est minime et ne vient pas modifier le calibre lombaire. Ce déplacement ne viendrait donc pas irriter les racines nerveuses de vos nerfs. Lorsque le foramen (canal foraminal) est touché c’est ce qui se produit.

      – vous avez également une protusion discale au niveau des lombaires 4 et 5 ce qui veut dire que le disque situé entre ces vertèbres, qui nous sert d’amortisseur, déborde de son emplacement initial. Cela ne veut pas dire qu’il se balade dans le corps, mais un léger déplacement peut suffire à créer des douleurs et des rigidités musculaires.

      – une zygarthrose est de l’arthrose entre certaines vertèbres. Chez vous cela concerne les lombaires 4 et 5, ce des deux côtés mais surtout à droite.

      Avez-vous déjà eu un accident/fracture ou pratiqué un sport de manière intensive comme la gymnastique ?
      Il existe plusieurs causes possibles à une lyse isthmique, notre posture peut aussi la générer. Dans ce cas consulter un posturologue, un podologue (pour avoir des semelles orthopédiques par exemple) peuvent vous aider.

      Je comprends que vous ayez peur de souffrir et craigniez que la douleur soit réactivée. Il est malheureusement tout à fait possible que votre posture au travail, les gestes répétitifs n’améliorent pas vos douleurs. Être assise sur une chaise rend difficile le fait d’adopter une bonne posture. Les personnes ayant un métier où ils sont assis une bonne partie de la journée sont nombreuses à souffrir de maux de dos.

      Peut être que le port d’une ceinture abdominale pourrait vous soulager lorsque vous êtes au travail.

      Bon courage pour la reprise de votre travail.

      Marie

  19. salut Dr jait fait une irm et jait Hernie discale postéro-latérale et foraminale droite à l’étage c4-c5 sans anomalie de signal ou de la moelle adjacente quesque je ferre Dr

    • Bonsoir,

      je vais tenter de vous donner quelques informations au sujet de ce dont vous souffrez. Je partage sur ce forum mes connaissances et je suis là pour soutenir les personnes souffrant de maux de dos. Je ne suis pas médecin, mon avis ne peut pas remplacer une visite médicale et l’avis de votre médecin.

      Vous avez fait une IRM qui a révélé une hernie discale. Dans notre corps, entre nos vertèbres, nous possédons des disques qui servent d’amortisseurs. Lorsque ce disque, pour différentes raisons, sort de son emplacement initial on dit qu’il y a une hernie. Chez vous la hernie se situe au niveau des cervicales 4 et 5 (au niveau du cou). Lorsque l’on a une hernie discale foraminale, cela signifie que le disque qui s’est déplacé vient irriter les racines d’un ou des nerfs passant à proximité. Cela explique la douleur que vous ressentez : elle va suivre le trajet de ce nerf pincé. Les douleurs peuvent remonter dans la tête (maux de tête) ou descendre dans le corps, dans le bras, provoquer des engourdissements ou des fourmillements.
      Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une hernie : un choc, de l’arthrose, une mauvaise posture prolongée.

      Avez-vous subit un accident ? Quelles sont les douleurs que vous ressentez ?

      Grâce à l’IRM, vous avez pu identifier la cause de vos douleurs : une hernie discale. Il existe des traitement et votre médecin grâce à ces informations va pouvoir vous proposez une prise en charge. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions et à revenir nous donner de vos nouvelles sur ce forum.

      Bon courage à vous

      Marie

  20. Bonjour, j’ ai pratiquement 55 ans et je suis en arrêt Maladie depuis le 18 Août dernier pour des douleurs lombaires, sciatique droite et gauche!
    j’ ai effectué une IRM;
    RESUME: Canal lombaire rétréci par une discopathie Multi-étagée sans véritable lésion de hernie discale mais favorisée par une arthrose inter-apophysaire postérieure prédominant en L4-L5 a droite et L3-L4 rétrécissant les foramen.
    je suis chauffeur routier (Femme) depuis 27 ans et mon état d’usure est du je pense a cette longue carrière, accentué depuis quelques années par la ménopause! j’ ai fait une demande de maladie professionnelle qui vient de mettre refusée, notifiant que mon handicap ne dépasse pas 25 %!
    pourtant il m’est de plus en plus difficile d’effectuer mes taches ménagères et encore moins pouvoir de nouveau assumer mon travail qui était une passion pour moi!
    Que dois je faire? et surtout quelles démarches a effectués aujourd’hui, étant seule, je ne peux me permettre de rester dans cette situation qui devient difficile de mois en mois!
    Merci pour tous vos conseils a venir

    • Bonjour,

      je comprends votre interrogation et au vue du résultat de l’IRM je comprends aussi que vous souffrez.

      Vous avez fait les démarches nécessaires pour une reconnaissance de maladie professionnelle. Au jour d’aujourd’hui votre handicap ne dépasse pas les 25% mais peut-être que dans un an ça sera le cas. Peut être qu’il va falloir que vous refassiez votre demande à un rythme régulier pour réévaluer votre handicap lié à vos maux.

      Il est probable, comme vous le dites, que votre longue carrière de chauffeur routier + la ménopause soit à l’origine de vos souffrances. Nous les femmes nous subissons nos changements hormonaux tous les mois depuis notre prime adolescence, puis nous avons encore la ménopause. Tout cela agit nécessairement sur notre forme physique et morale et on doit arriver à faire avec. Être une femme chauffeur routier chapeau au passage!

      Au niveau de votre cabine de conduite, pouvez-vous ou avez-vous déjà des adaptations : une assise plus adaptée (un « coussin » en plus), peut être un « appareil » qui se rajoute au dossier pour chauffer vos muscles lors de la conduite ou des moments de pause. Cela pourra déjà agir sur votre position et soulager vos muscles. Plus on a mal plus on a tendance à se contracter et plus on souffre.
      Ensuite, il y l’origine des maux dont vous souffrez à traiter : la discopathie, l’arthrose. Que vous propose t-on pour vous soulager ? Prenez-vous des compléments alimentaires pour limiter les effets de l’arthrose et de la ménopause ?

      Pour résumer concernant les démarches à effectuer par rapport à votre situation :
      – recommencer la demande de reconnaissance de maladie professionnelle régulièrement
      – contacter les syndicats

      Il est malheureusement parfois difficile d’avoir une solution au niveau professionnel alors que l’on souffre réellement et que l’on ne peut pas continuer à travailler dans cette situation…

      Je vous souhaite plein de courage et n’hésitez pas à nous donner de vos nouvelles

      Marie

  21. L5/S1 Est ce que une protrusion discale médiane entraînant des signes de compressions peut se transformer en hernie discale ? La chirurgie peut élle être préconisée ?

    • Bonjour Sabine,

      une protrusion discale est le terme médical pour parler de hernie discale. Cela signifie que le disque que nous avons entre nos vertèbres ressort de son emplacement initial. Cela crée des douleurs et des raideurs car le disque a perdu sa fonction d’amortisseur. Le disque peut dépasser de son emplacement pour différentes raisons : usure du disque lui-même, choc…

      Le fait qu’il déborde vient pincer le nerf passant à proximité, la douleur suit alors le trajet de ce nerf. Lorsque ça touche les racines situées au niveau L5/S1, la douleur part du bas du dos, passe dans la fesse puis dans la face postérieure de la cuisse, le mollet, le bord externe de la plante du pied.

      Au niveau des traitements, il y a plusieurs possibilités. On commence généralement par avoir des séances de kiné pour assouplir les muscles et se renforcer musculairement. En parallèle, le médecin peut vous prescrire des anti-douleurs et/ou des myorelaxants (médicaments visant la détente musculaire). On peut aussi vous proposer des injections d’anti-inflammatoires directement au niveau de la zone douloureuse. La chirurgie peut aussi être proposée si les traitements précédents ont échoué ou s’ils existent des symptômes neurologiques (perte de sensibilité, déficits musculaires) ou un handicap fonctionnel important au quotidien.

      Quels traitements avez-vous déjà eu ?

      Bon courage à vous

      Marie

  22. L5/S1 :?Je souhaiterai savoir si avec une discopathie se traduisant par un pincement discal postérieur avec une protrusion discale médiane entraînant des compressions peuvent ils être un frein pour la pratique du vélo ?

    • Sabine,

      La discopathie est une maladie qui provoque l’usure d’un ou de plusieurs disques inter-vertébraux.

      Le pincement discal correspond à la diminution de la hauteur d’un disque intervertébral. Chez vous cela concerne la partie postérieure du disque. Chez vous cela concerne le disque entre la lombaire 5 et la lombaire sacrée 1 (sacrum).

      La pratique du vélo ne paraît pas contre-indiqué. Toutefois, il y a quelques précautions à prendre. Notamment avoir des suspensions adaptées puisqu’elles servent justement d’amortisseurs. Il faut donc trouver les suspensions qu’il vous faut, bien régler également la selle de manière à avoir le dos droit. Vous pouvez aussi relever le guidon. De cette manière, la colonne vertébrale est en position intermédiaire : ni penchée, ni creusée mais droite. Parfois, lorsque l’on fait du vélo, on a envie de se redresser sur notre selle : il ne faut pas hésiter! Cela permet d’avoir le dos droit. De plus, en lâchant le guidon, on adopte une position proche de la posture debout.

      Vous pouvez commencer par des petites balades et voir comment vous réagissez suite à celles-ci. Si des douleurs invalidantes apparaissent peut-être il y a t-‘il encore des réglages à faire au niveau du vélo. L’idée est de ne pas forcer, de s’arrêter en cas d’apparition de douleur et peut-être aussi d’adapter les trajets : éviter les routes qui peuvent générer trop de secousses par exemple. Surtout pensez à faire des étirements avant et après la pratique du vélo et à bien vous hydrater.

      N’hésitez pas à demander l’avis à votre médecin qui vous connait.

      Marie

  23. Bonjour,
    je resens des douleurs de dos depuis maintenant 3 ans. Et après avoir fait un scanner le résultat a été lé suivant: « Niveaux L5-S1: Discrete protusion discale en contact avec le fourreau dural conflictuel avec les racines S1 »

    Pouvez vous m’aider à comprendre de quoi je souffre exactement et que pourrais je faire pour soulager mon mal.

    Merci
    Oumar

    • Bonjour Sory,

      Nous avons entre nos vertèbres un disque qui a un rôle d’amortisseur des chocs et d’assouplissement de la colonne vertébrale. Lorsque le noyau du disque est fragilisé ces fonctions sont moindres ce qui crée des douleurs et des raideurs articulaires. Une protrusion discale correspond à un « dégonflement » du disque. On peut le comparer à un ballon qui se dégonfle. En conséquence, le disque perd de ses fonctions d’amortisseur. De plus, en se dégonflant il s’aplatit, devient donc plus large et ressort de son emplacement initial.

      Chez vous cela concerne le disque présent entre la vertèbre lombaire 5 (L5) et la vertèbre sacrée 1 (S1). Votre scanner révèle un conflit avec les racines S1. Cela signifie que le disque s’étant aplatit, vient irriter les racines du nerf passant à cet endroit (nerf sciatique). Une douleur apparaît et celle-ci va suivre le trajet du nerf, ici le nerf sciatique. Cela se traduit par une douleur passant dans la fesse, la cuisse, le mollet, le pied et jusqu’au gros orteil. Il peut également y avoir des sensations d’engourdissement ou de fourmillement.
      Ceci correspond t-il à vos douleurs ? Avez-vous des sensations d’engourdissement ou de fourmillement dans votre jambe ou votre pied ?

      Il existe différents traitements pour apaiser vos douleurs. Un traitement médicamenteux à base d’anti-douleur voire de médicaments (myorelaxant) permettant la décontraction des muscles si besoin.
      Des séances de kinésithérapie afin de décontracter vos muscles et de vous renforcer musculairement sont importantes. Se renforcer musculairement est vraiment important et permet sur le long terme d’apaiser la douleur. Pratiquez-vous un sport ?
      Dans le même temps, vous pouvez consulter un médecin homéopathe afin qu’il vous propose un traitement à base de plante afin de réduire vos douleurs.

      Bon courage à vous et n’hésitez pas à nous donner de vos nouvelles.

      Marie

  24. Bonjour,
    J’ai eu un grave accident en 2004 ( chute de 9m de haut). Les conséquences ont été fractures tassement l2 et d12 ainsi que triple fracture du pied gauche. Tout cela suivi d’une algoneurodistrophie. Depuis, j’ai eu divers problèmes de dos genre lombalgie mais qui se soignait bien. Malheureusement, je me suis fait mal au il y a un mois suite à un petit faux mouvement. Je me suis vite aperçu que ce n’était pas comme d’habitude et que malgré plusieurs visites chez le médecin (anti inflammatoire, etc…) et de séances d’ostéopathe, le problème persistait et j’avais toujours cette pointe dans le dos ainsi qu’une douleur qui descend dans ma fesse droite et à l’intérieur du bas ventre côté droit.
    J’ai passé un scanner et voici le résultat:
    tassement ancien du plateau corporéal supérieur de L2 avec net enfoncement et remaniement cicatriciel avec débord ostéophytique antérieur. Absence de recul du mur vertébral postérieur
    Absence de complication significative
    Bombement discal L3-L4 sans caractère conflictuel significatif
    Discopathie L4-L5 avec bombement global à prédominance médiane
    Absence de conflit disco-radiculaire au niveau L5-S1
    Arthrose inter-apophysaire postèrieure modérée au niveau L4-L5 et à moindre degré L5-S1
    L’examen ne montre pas de sténose canalaire centrale ou latérale significative
    conclusions: Discopathie L3-L4 et surtout L4-L5 avec bombements discaux à prédominance médiane notamment au niveau L4-L5 mais sans prédominance intra-canalaire ascendante ou descendante significative, sans sténose canalaire centrale ou latérale associée.

    Pouvez vous me dire si cela se soigne et que dois je faire. Merci d’avance

    • Bonjour Potier,

      un accident tel que vous avez vécu laisse des séquelles corporelles et psychologiques.

      Une discopathie correspond à la dégradation d’un ou de plusieurs disques intervertébraux, elle est souvent due à de l’arthrose. Ces disques ont une fonction d’amortisseurs des chocs et d’assouplissement de la colonne vertébrale. Lorsque le disque présent entre deux vertèbres se dégrade, il devient plat et peut déborder de son emplacement initial. On peut le comparer à un ballon qui se dégonfle. En débordant de son emplacement, il peut venir irriter les racines des nerfs passant à proximité. La douleur va alors suivre le trajet du nerf touché telle une sciatique ou une cruralgie. Ainsi, la douleur peut passer par la fesse, descendre dans la jambe, le pied jusqu’à l’orteil.
      La discopathie peut toucher tous les disques intervertébraux mais le plus souvent elle touche celui présent entre les vertèbres lombaires 4 et 5, comme cela est le cas chez vous. En effet, situées en bas du dos, ces vertèbres subissent plus de pression que les autres, elles supportent le poids des autres vertèbres et celui du corps.

      Au niveau des traitements, il existe des médicaments pour soulager la douleur liée à l’irritation des nerfs. S’ils se révèlent inefficaces, votre médecin pourra vous proposer une infiltration, c’est à dire l’injection d’anti-inflammatoires directement dans la zone douloureuse.
      Des séances de kinésithérapie sont aussi importantes afin de soulager la douleur et détendre vos muscles qui se crispent sous l’effet de la douleur. Enfin, se renforcer musculairement et pratique une activité physique (marche, nage…) permet aussi de réduire les douleurs.
      Si tous ces traitements échouent, une opération peut être envisagée. Elle consiste à « décoincer » la racine des nerfs.

      J’espère vous avoir apporté des éléments de réponse.

      Bon courage à vous

      Marie

  25. Bonsoir
    L’an dernier j’ai eu de grosses douleurs aux jambes. quelques fois j’ai les doigts de pieds qui se crispent et que je ne peux plus plier, et des douleurs sous les pieds. Il y a un mois et demi j’ai eu de terribles douleurs au bas du dos. J’ai laissé faire, et c’est à peu près passé. Il y a quinze jours re mal au dos. Je peux marcher sans douleurs, je dors bien. Par contre impossible de me lever d’une chaise. J’ai une barre et de grosses douleurs. J’ai passé un irm ce matin. Léger debord discale intracanalaire lombaire étagé avec une protrusion discale herniaire médiane sous ligamentaire l2-l3.sans conflit disco radiculaire. Est ce que tout ça explique mes douleurs? Je vous remercie pour votre aide.

    • Bonjour Isabelle,

      vous avez bien fait de passer des examens afin d’en savoir plus sur vos douleurs.
      Entre chacune de nos vertèbres, nous avons un disque. Celui-ci a pour fonction d’amortir les chocs de notre corps. Lorsque le noyau du disque ressort au travers de l’anneau fibreux qui l’entoure (annulus), on parle de hernie discale. Il y a plusieurs sortes de hernie discale et on peut dire que la protrusion ou débord discal en est la forme la moins avancée, dans le sens où il est apparu récemment. Souvent, une protrusion discale évolue vers une hernie discale.
      Au niveau de votre IRM, il y a donc un débord discale et une protrusion discale au niveau des vertèbres lombaires 2 et 3 (L2 L3) : le noyau du disque présent entre ces deux vertèbres ressort de son emplacement initial. Il n’y a pas de conflit disco-radiculaire : cela veut dire que le déplacement du noyau du disque inter-vétébral ne vient pas irriter les racines des nerfs passant à proximité. Oui, ceci peut expliquer vos douleurs, c’est pour cela qu’il va vous falloir une prise en charge.
      Souvent, il est proposé des séances de kinésithérapie afin de détendre les muscles pour soulager les douleurs et des médicaments anti-douleurs si besoin. Vous renforcer musculairement en pratiquant un sport ou des exercices est également important pour vous soulager.

      En parallèle, les douleurs que vous décrivez au niveau de vos jambes et de vos pieds qui se crispent me font penser à des crampes. Peut-être que vous avez des soucis de circulation sanguine qui pourraient expliquer ces douleurs. Avez-vous des petites veines en permanence ou non sur vos jambes ? Est ce que vos douleurs dans les jambes et vos pieds apparaissent plutôt le soir ou la nuit ? Il me semble que c’est une piste à explorer, je ne sais pas si cela est lié ou non à votre débord discal. Aller consulter un ostéopathe pourrait, je pense, vous être utile.

      J’espère vous avoir apporter des éclaircissements.

      Bon courage à vous

      Marie

      • Bonjour Marie
        Je vous remercie pour votre réponse.
        Non je n’ai pas de problème circulatoire connu et pas de petites veines. Les doigts de pieds se crispent à n’importe quel moment, mais surtout au repos. Quand je me couche, j’ai toujours la sensation que mes membres inférieurs sont toujours en extensions. Lors du réveil il ne faut surtout pas que je m’etire car des crampes me prennent du gros doigts de pieds jusque derrière la cuisse.
        En tout cas je vous remercie vraiment pour votre soutien
        Très bonne journée

        • Je vois que vous avez déjà exploré cette piste.
          Que pense votre médecin de ces crampes ? Les douleurs partant du gros doigts de pieds jusqu’au derrière de la cuisse laisse penser que la douleur suit le trajet d’un nerf et peut être lié aux débords discaux. C’est à dire que débordant de son emplacement initial, le disque viendrait irriter la racine du nerf passant à proximité créant ainsi les douleurs que vous décrivez. Il serait bien que vous ayez des séances de kinésithérapie. Vous en a t’on proposé ?
          N’hésitez pas à demander l’avis d’un neurologue, il est le spécialiste des douleurs liées aux nerfs. C’est une piste à explorer! En espérant que vous soyez vite soulagée.

          Je suis ravie si je peux vous apporter du soutien.

          Je vous souhaite également une très bonne journée

          Marie

  26. Bonjour , en 1978 jai ete opère pour une scoliose tres importante avec une tige de harrington et crochet . 4 annees plus tard on m’enlevait ce materiel qui s’etait cassé. Aujourdhui , jai51 ans, je pratique la course a pied a petite échelle et suis vraiment genee par un steppage du membre inferieur droit. En effet au bout de quelques kms mon pieds traine. Je vais chez un posturologue, podologue qui reconnais une mauvaise posture et me fabrique une paire de semelle, depuis celle ci a lentrainement , jai des fourmis ou plutot de l’electricite dans ma jambes gauche maintenant. Mon docteur m’a marqué un scanner, et voilà ce quil me dit :lumbarthrose avec essentiellement une arthrose inter-apophysaire postérieure développée sur les antécédents de traitement scoliotique par tige de harrington . Protrusion discale posterieure et foraminale droite l4 l5 , une petite hernie posterieure l5 s1 mais peu significative. Pas de canal etroit. Malgre une raideur que jai toujours ressentie , pas encore de douleur si ce n’est que ces soucis a la jambes’et au pieds . Jangoisse un peu pour mon futur, pourriez vous mexpliquer?

    • Bonjour Magali,

      je comprends votre angoisse et votre questionnement.

      Le steppage du pied est une paralysie d’origine nerveuse des muscles servant à relever le pied et des orteils. En général, le steppage est plutôt lié au nerf qu’à une mauvaise posture. Ce qui ne veut pas dire que changer votre posture n’est pas bénéfique, au contraire, mais que ça n’en est probablement pas la cause. Peut être que des examens complémentaires pourraient être utiles. Avez-vous déjà consulté un neurologue ? Il est le spécialiste des nerfs.
      Les sensations que vous décrivez (fourmillement, électricité) et le steppage, laissent penser qu’un nerf est touché.

      Votre scanner vous donne quelques informations :
      – protrusion discale : entre chacune de nos vertèbres, nous avons un disque. Celui-ci a pour fonction d’amortir les chocs de notre corps. Lorsque le noyau du disque ressort au travers de l’anneau fibreux qui l’entoure (annulus), on parle de hernie discale. Il y a plusieurs sortes de hernie discale et on peut dire que la protrusion ou débord discal en est la forme la moins avancée, dans le sens où il est apparu récemment. Chez vous, la protrusion discale se situe entre les lombaires 4 et 5 (L4, L5) et la lombaire 5 et la vertèbre sacrée 1 (sacrum). Il y a une « protrusion discale postérieure et foraminale » : cela veut dire que les nerfs sont irrités, le foramen étant la « gaine » dans laquelle passent les nerfs. Ceci peut expliquer vos sensations.
      – lombarthrose et arthrose inter-apophysaire : votre corps a souffert de la scoliose et a développé de l’arthrose.

      J’espère vous avoir éclairée. En vous lisant je comprends que vous avez déjà beaucoup souffert dans votre corps à cause de cette scoliose et de cette opération. Je me dis que vous avez déjà su trouver du courage en vous et que vous allez continuer à en trouver.

      Je vous souhaite un bon dimanche

      Marie

      • Je vous remercie beaucoup pour vos conseils , cela est vraiment tres gentil. Mon docteur ma conseille de me faire un equilibre, ni d’en faire trop, ni arreter, surtout ne pas arreter lactivite car je risquerais de m’enkiloser.mais de gerer mes efforts comme le steppage n ‘ arrive qua l’effort je v deja diminuér les parcours quitte a y aller plus souvent mais moins intense . Merci pour vos conseils, ils m’ont ete tres precieux

        • Bonsoir Magali,

          je suis ravie si mes conseils vous apportent du soutien.
          C’est une bonne idée de doser l’effort : arriver à trouver un équilibre pour vous faire plaisir, continuer à vous muscler et à solliciter votre corps et ne pas vous faire souffrir. Faire, comme vous l’écrivez, des parcours plus courts, ralentir le mouvement et éventuellement faire des pauses pour mieux repartir.

          Bonne continuation à vous

          Marie

  27. Bonjour,
    J’ai récemment fait une IRM cervicale, résultat : protrusion discale paramédiane gauche au niveau de C5-C6 avec une rectitude du rachis cervical
    J’ai des douleurs au niveau du cou et au bas du dos mais aussi des engourdissements et des fourmillements.
    La neurologue m’a juste conseillé de porter une minerve rigide pendant 2 mois..
    Je voudrais juste savoir des techniques pour éviter et soulager les maux de dos au quotidien et au travail (changer d’oreiller, faire de la natation, type d’exercices et étirements…) Sachant que le médecin m’a déconseillé de faire des séances de kiné
    Est-ce que je dois demander conseil à un rhumatologue ?
    comment faire cessez cette douleur atroce ?????
    Merci énormément de votre lumière

    • Bonjour Lamia,

      ce dont vous souffrez est appelé névralgie cervico-brachiale et cause des symptômes très douloureux comme vous le dites.

      Nous avons entre nos vertèbres un disque, sorte de coussinet, qui nous sert à amortir les chocs reçus par notre corps et à éviter que les vertèbres ne frottent entre elles. Lorsque l’on a une protrusion discale, le noyau du disque intervertébral ressort de son emplacement initial et peut, comme dans votre situation, venir irriter les racines des nerfs passant à côté. Dans ce cas, des sensations d’électricité, de fourmillement, d’engourdissement se font ressentir. Lorsque l’on a une protrusion discale (nommée aussi hernie discale) entre les vertèbres cervicales 5 et 6 (c5 c6), la douleur suit le trajet des nerfs et passe par le cou, l’omoplate, le bras, la mains et le bas du dos.

      Le port de la minerve vous aide t’il à réduire la douleur ? Votre médecin vous a t-il expliqué pourquoi, dans votre situation, il ne vous est pas conseillé de faire des séances de kiné ?
      Il existe en kinésithérapie, une méthode appelée Mc Kenzie dont le but est de « pousser » le noyau du disque intervertébral vers son emplacement d’origine. Cela aide à réduire la compression de la racine nerveuse.
      Il peut aussi être nécessaire de faire des exercices pour vous renforcer musculairement. En effet, un renforcement des muscles de la colonne est essentiel pour soigner la névralgie cervico-brachiale.
      Un kiné peut vous expliquer les exercices à faire, il ne va pas forcément toujours masser ou manipuler la zone en question. En vous auscultant il va pouvoir analyser la posture de votre corps et vous donner des exercices à faire. Il est important de bien choisir son kiné en fonction du bouche à oreille ou encore des techniques qui l’utilisent.

      Les douches chaudes ou la bouillotte chaude (et pas froide!) peuvent réduire vos douleurs et détendre les contractures musculaires. Avez-vous des médicaments pour vous soulager ?

      Au niveau des activités sportives, la natation n’est pas forcément préconisée parce qu’il faut tourner souvent le cou et les mouvements des bras peuvent aggraver les symptômes. Si vous faites de la natation avez vous remarqué ou non une aggravation des symptômes dans la journée ?

      Je pense que vous avez le droit de demander conseil à un rhumatologue. Il est, à mon sens, important de croiser les avis médicaux et aussi les spécialités médicales surtout lorsque l’on souffre. Un médecin généraliste, comme son nom l’indique, n’est pas spécialisé dans le traitement de certaines pathologies, son travail est d’orienter son patient vers des spécialistes.

      Bon courage à vous

      Marie

  28. Bonjour, j’ai passé une IRM cérébral et de la moelle cervicale il y a un mois en tant que bilan de contrôle d’une sclérose en plaque (pour la première ce n’est pas écrit probable mais bon j’ai déjà un tt pour ça) Rien de nouveau stabilité des plaques vu il y a 2 ans et pas de nouvelles.
    Bref ce n’est pas le sujet ici. Sur le compte rendu, c’est écrit : Protrusion discale affleurant la moelle C3-C4.

    Je n’ai aucun mal de dos, par contre quand je suis allongé sur le ventre et que je lis un livre ou regarde mon tel, je ne peux plus rester comme ça longtemps, ma main, mon avant bras droit se met à brûler et je dois allonger mon bras pendant un moment pour que ça passe. J’en ai parlé au neuro il m’a dit que ça ne vient pas de la sep. Au médecin, j’ai encore rien dit, hormis positionné comme j’ai dit, sinon ça va.

    Je n’avais pas ce problème lors de mon précédent irm, ni de protrusion discale.

    • Bonjour Gilles,

      la protrusion discale (appelée aussi hernie discale) entre vos vertèbres cervicales 3 et 4 (c3 c4) est sûrement à l’origine des douleurs que vous décrivez.
      En effet, lorsque l’on a une hernie à cet endroit et qu’elle vient appuyer sur la racine des nerfs passant à proximité, la douleur suit le trajet que vous évoquez : la douleur part du cou, passe par l’épaule, l’omoplate, le bras et irradie vers les doigts de la main. Il peut aussi y avoir des fourmillements et des sensations de brûlures. Lorsque l’on a ces symptômes on parle de : névralgie cervico-brachiale ou de lombo sciatalgie.

      Dans cette situation, on préconise des séances de kinésithérapie et des anti-douleurs. Il existe en kinésithérapie une méthode nommée : Mc Kenzie. Le but étant de « pousser » le noyau du disque intervertébral vers son emplacement d’origine et aider ainsi à réduire la compression de la racine nerveuse. L’exercice de cette méthode peut être un atout qui aide à choisir un kinésithérapeute.

      Vous avez trouvé une position à éviter pour ne pas activer la douleur. Vous pouvez peut être mettre un coussin sous votre coude pour voir si vous avez moins mal quand vous êtes dans cette position?
      Sincèrement, à mon avis, ceci n’a aucun lien avec la SEP mais avec la protrusion discale, qui n’était d’ailleurs pas présente lors de votre dernier IRM.

      Je vous souhaite plein de courage

      Marie

        • Bonjour Gilles,

          je suis ravie si j’ai pu vous apporter des éclaircissements. N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre médecin et à demander de la kiné pour vous soulager.

          Bonne journée

          Marie

  29. Bonjour,
    J’ai passé une irm il y a quelques mois sur laquelle on m a trouvé une uncodiscarthrose en c5 c6 avec protusion discale de base globale, avec une hernie discale postéro latérale et foraminale à l’origine d’un net rétrécissement du foramen gauche. Ainsi que quelques protusions discales débutantes sus et sous jacentes.
    J’ai eu une infiltration au mois d’avril mais cela ne m’a soulagé que 3semaines et la douleur est revenue aussi forte.
    Étant aide soignante de nuit dans une maison de retraite aupres de personnes très dépendantes, je continue de forcer afin de pouvoir travailler mais certains jours rien que le trajet pour aller au travail est deja compliqué (douleurs de ncb du côté droit).
    Je n’aurai que 25 ans en septembre, auriez vous des conseils pour soulager la douleur qui est de nouveau très présente depuis 2 semaines??

    Merci à vous.

    • Bonjour Leila,

      que pense le spécialiste qui vous suit du fait que cette infiltration a eu des effets pendant 3 semaines uniquement ? Parfois c’est la seconde infiltration qui est plus efficace. Avez-vous d’autres traitements à côté notamment de la kinésithérapie ?

      Le travail que vous faites est physique (et psychologique aussi) et il est important que vous adoptiez des bonnes postures pour ne pas aggraver vos douleurs. Il existe, comme vous le savez, des gestes pour soulever les personnes et ne pas tout porter sur votre corps.
      Pour ne pas vous faire mal lorsque vous devez porter, soulever ou déplacer une personne, gardez vos pieds écartés et plantés au sol. Contractez vos abdominaux pour que ce ne soit pas tout le reste de votre corps qui encaisse et penser à gardez votre dos droit pendant toutes les manœuvres. Quand vous vous pliez, prenez bien appuie sur vos jambes plutôt que sur votre dos en pliant vos genoux plutôt que de basculer l’avant de votre corps.

      Un kiné pourra vous dire les postures à adopter. Il existe la méthode Mc Kenzie. Le but est de « pousser » le noyau du disque intervertébral vers son emplacement d’origine aider à réduire la compression de la racine nerveuse (foramen).

      Avez-vous vu un ostéopathe ? Ce spécialiste peut aussi vous aider.

      Bon courage à vous

      Marie

  30. Bonjour,
    Depuis 2 mois je souffre de douleurs intenses, brûlures, endormissements dans le bras gauche (de l’omoplate jusqu’à l’auriculaire et l’annulaire).
    Mon médecin traitant m’a prescrit un corticoïde à forte dose pendant 8 jours : Aucun résultat. Douleurs toujours aussi intenses.
    Puis ensuite un anti-inflammatoires non steroïdiens pendant encore 8 jours : Toujours aucun résultat.
    Mon médecin m’a envoyé chez mon ostepathe.
    Après avoir vu mes images d’IRM il m’a dit que j’avais eu un accident, car mes cervicales ne présentent pas une courbure (cambrure) normale. Elles sont parfaitement rectilignes quand vues sur le plan sagittal.
    Les vertebres C5,C6 et C7 ont l’air d’avoir été « poussées » vers l’arrière, contre la moelle épinière.

    En effet j’ai eu un accident du travail (circulation) il y a 18 ans (traumatisme crânien avec perte de connaissance, fractures du maxillaire supérieur gauche, du col de l’humérus du bras droit, des deux malléoles et du scaphoïde du pied gauche, et 2 côtes cassées).

    Le bilan : « Etage C6-C7 :Uncodiscarthrose avec débord discal postérieur et protrusion discale plus focale foraminale gauche, avec rétrécissement foraminal significatif ».

    La position assise statique m’est insupportable au bout de 3 minutes, je hurlerai de douleur, je dois me lever en catastrophe et bouger en permanence pour faire disparaître la douleur.
    Ou alors il faut que je m’allonge sur le côté ou sur le dos, ou en position semi assise avec un appuie tête.

    J’ai été obligé de changer de siège sur mon lieu de travail (informaticien). J’ai récupéré un vieux fauteuil « Ministre » qui peut basculer en arrière et possède un appuie-tête, et je suis obligé de travailler en position quasi allongée, avec mes pieds sur un caisson de tiroirs et un oreiller sous les lombaires.

    J’ai plusieurs questions, si vous pouvez y répondre.
    1 – Pourquoi le fait de bouger me soulage-t’il ? J’essaie de comprendre les mécanismes à l’oeuvre dans l’inflammation d’une racine nerveuse.
    2 – Est-il possible que cette protrusion discale soit une conséquence de mon accident du travail d’il y a 18 ans ?
    Ceci peut-il être considéré comme une rechute ?

    Merci d’avance pour vos réponses.
    Cordialement
    Axel

    • Bonjour Axel,

      les douleurs et sensations que vous décrivez sont sûrement liées à l’irritation d’une racine nerveuse. En effet, les résultats de votre IRM indiquent : « protrusion discale plus focale foraminale gauche, avec rétrécissement foraminal significatif ». Cela signifie que la racine d’un nerf est irritée, le foramen étant comme une gaine dans laquelle passe les nerfs. Lorsque les racines nerveuses sont irritées, il y a des sensations comme des engourdissements, fourmillements, décharges électriques.
      Il est fort probable que vos douleurs viennent de cet accident, de la cambrure de vos cervicales. Je ne sais pas si on peut dire qu’il s’agit d’une rechute ou d’une continuité. Un disque intervertébral s’est peut être abimé suite à la cambrure de vos cervicales entraînant ainsi l’irritation d’un nerf et des douleurs. Lorsqu’un disque s’abime, il devient plat et du fait plus large. En conséquence, il vient irriter ce qui passe à proximité.

      Ce que vous décrivez, le besoin de bouger car la douleur vous est insupportable, est cohérent : lorsque l’on bouge, qu’on change de position, on « décoince » le nerf, dans le sens où selon la position il sera moins irrité. On ne le sollicite plus de la même manière.

      Que vous a dit l’ostéopathe ? A-t-il bien voulu pratiquer sur vous ?
      Vous pouvez demander à voir un kinésithérapeute. Celui-ci pourra vous soulager par des massages et des étirements. Les étirements sont vraiment importants.
      Vous pouvez tester de voir si cela vous soulage : assis sur une chaise, vous mettez votre main gauche sur votre épaule droite puis vous levez votre bras droit. Dans le même temps vous vous penchez sur la droite pour étirer lentement le dos. Et vise versa avec votre main droite sur l’épaule gauche. Surtout à la moindre douleur arrêtez, le but est d’étirer le dos sans douleur.

      Si les médicaments ne fonctionnent pas, il est possible qu’on vous propose une injection : c’est à dire l’injection d’anti-inflammatoires directement dans la zone douloureuse concernée. Je pense qu’il serait bien pour vous de consulter un neurologue (le spécialiste des nerfs).

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions

      Bon courage à vous

      Marie

      • Bonjour Marie, et merci pour votre réponse !
        A la vue de l’IRM, mon ostéopathe (il est médecin) ne m’a pas manipulé. Il m’a juste fait de la mésothérapie, qui n’a eu strictement aucun effet.
        J’ai rendez-vous fin septembre avec un neurochirurgien que m’a conseillé mon médecin traitant.
        J’ai trouvé petit à petit les positions assises qui me permettent ne ne pas souffrir. C’est vraiment au millimètre près.
        Je me base sur la présence ou non de fascicullations à l’arrière de mon bras gauche et sous l’omoplate. Quand elles disparaissent, c’est que la position est bonne, et la douleur disparaît au bout d’une minute.
        Mais le top à défaut d’être allongé, c’est d’être semi allongé sur mon fauteuil ministre, avec la tête reposant sur l’appuie-tête. Là ce n’est plus qu’une petite gène.
        Allongé, c’est par contre le nirvana. Plus aucune douleur.

        Merci pour les mouvements. Ca me soulage, mais c’est très temporaire.
        Une infiltration est-elle faite sous anesthésie locale ?
        Je vois sur les forums des personnes dire qu’elles n’ont rien senti, et d’autres qui ont pleuré de douleur lors de l’infiltration. Ce n’est vraiment pas rassurant…
        Merci encore
        Cordialement
        Axel

        • Bonjour Axel,

          je suis ravie si les exercices d’étirement et les changements de position que vous trouvez vous soulagent ne serait-ce qu’un peu. Ça fait toujours du bien au moral.
          Vous faites bien de consulter un neurochirurgien, celui-ci pourra vous en dire encore plus sur votre situation.

          En effet une infiltration peut être plus ou moins douloureuse et ce pour plusieurs raisons. Déjà parce que le produit injecté est directement déposé à l’endroit de la douleur. Cela dépend donc de l’endroit où est injecté le produit : si c’est dans un endroit qui est déjà rempli de liquide (par exemple une articulation) cela sera moins douloureux. Vous pourrez justement poser toutes ces questions au neurochirurgien qui saura vous proposer ou non une injection et vous en dire plus (endroit de l’injection, produit, comment limiter la douleur si une anesthésie locale est possible ou non).
          Pour limiter la douleur, il est possible de faire un pansement alcoolisé la veille (le soir) de l’injection. Pour cela il faut placer sur la zone des compresses très imbibées d’alcool à 60 ou 70° modifié, de mettre dessus un film plastique (film étirable par exemple) puis une bande adhésive pour que le tout tienne en place. Ceci doit être fait pendant 12h avant l’injection. Bien-sûr si vous avez des sensations désagréables il vaut mieux arrêter.

          Comme vous l’avez compris, la réaction inflammatoire peut être majorée après l’injection mais devrait se calmer au bout de 2/3 jours avec la douleur initiale pour laquelle on vous a fait une injection. Effectivement ce n’est pas une décision facile à prendre compte tenu du fait de la possibilité de souffrir. Dans ce cas, il peut être judicieux de demander un arrêt de travail ou en tout cas, ne pas hésiter à en demander un si la douleur est trop présente après.
          Mais, je me dis que le rendez-vous avec ce neurochirurgien vous apportera des réponses spécifiques à votre situation.

          Je vous souhaite plein de courage

          Marie

  31. Bonjour
    J ai fais un irm qui indique une stenose lombaire en l2 l3 de 6.6 et l4l5 de 8.0 et une protusion minime en l5s1 j ai que des douleurs des fois gauches et des fois droites sur le meme point et des douleurs et instantanees juste quand je m abaisse en pivotant juste au niveau des lombaires.ces douleurs ne sont pas vives et passent presques inappercus
    Mon pbleme c est que j ai des fourmillements et engourdissement dans le pieds et la jambe plus a droite qu a gauche.je me demande si ca vient de la stenose ou de la protusion L5s1
    Merci de votre reponse.

    • Bonjour Ali,

      les symptômes que vous décrivez laissent penser que les racines d’un nerf sont irritées. Quand cela est le cas, on peut ressentir des sensations de fourmillements, d’engourdissement ou encore de décharge électrique.

      En effet, la sténose ou encore canal lombaire étroit peut-être à l’origine de vos sensations. Votre canal lombaire est rétréci au niveau des vertèbres lombaires 2 et 3 (L2 L3), ainsi à cet endroit les racines nerveuses peuvent être irritées ou comprimées. De la même manière, une protrusion discale peut venir irriter les racines nerveuses passant à proximité.
      Il est sûrement plus probable que la sténose soit à l’origine de vos symptômes.

      Avez-vous consulté un neurologue (le spécialiste des nerfs) ou encore un neurochirurgien ? Ces spécialistes pourront vous en dire plus sur ce dont vous souffrez.

      Bon courage à vous

      Marie

  32. Bonjour,

    J’ai 43 ans. J’ai des sciatiques 2-3 fois par an depuis une quinzaine d’années.

    En octobre 2016, on m’a diagnostiqué une chondropathie du genou droit. À force de boiter avec ce genou qui enfle et est très douloureux (J’ai eu 4 infiltrations sans succès), j’ai eu une grosse sciatique début février 2017.

    Les douleurs ne passaient pas. Sur les radios, il était précisé : une scoliose, un décalage du bassin et discopathie dégénérative marquée L2-L3, L3-L4, L4-L5, L5-S1.

    Les douleurs ont continué à être de plus en plus fortes et j’ai dû me rendre 3 fois aux urgences.
    Mon rhumatologue m’a fait des infiltrations sans succès.
    Sur le scanner passé au mois de mars, il apparaît une hernie discale paramediane et foraminale partiellement clarifiée venant au contact de la racine.

    La 3ème fois où je me suis rendue aux urgences (début mai) , j’ai été hospitalisée 15 jours en rhumatologie. On m’a fait une autre infiltration et l’utilisation d’un appareil de stimulation TENS et un traitement à base d’oxycontin (20mg LP matin et soir), Oxynorm 5 mg toutes les 6 heures, Lyrica 100mg matin et soir.
    On m’a également prescrit 15 séances de kiné. Je n’ai pu en faire que 4 car la mobilisation déclenche aussitôt d’affreuses douleurs.

    Fin août j’ai rencontré un neurochirurgien qui m’a prescrit une IRM :
    Aux étages L2-L3, L3-L4, bombement discal dégénératif.
    À l’étage L4-L3, débord discal sans protusion focalisée.
    A l’étage L5-S1, protusion discale postéro-laterale et foraminale droite L5-S1 venant au contact de la racine L5 droite.

    Je souffre de plus en plus malgré le traitement et j’ai même perdu 16 kilos dans l’espoir que cela soulagerait ma région lombaire.
    Depuis 3 mois, les douleurs sont devenues bilatérales et descendent jusque dans les 2 jambes.

    Malgré cela, je marche un peu tous les jours à mon rythme.
    Je ne peux plus rester assise plus d’un quart d’heure ni rester debout (pour faire la vaisselle, par exemple…).
    Lorsque je marche, je me suis aperçue que mon talon droit traîne par terre. Depuis peu de temps, il y a des fois où je veux avancer ma jambe droite et je ne la sens plus. J’ai failli tomber plusieurs fois.
    Je rencontre des soucis pour uriner et la sensation d’avoir la partie génitale anhestésiée. Et à l’oscultation, il n’y a plus de réflexes sous mon pied droit. Sans oublier les insomnies toutes les nuits…

    Je revois le neurochirurgien début novembre et tous ces symptômes me font de plus en plus peur et je ne sais pas comment je vais faire pour rester comme ça encore 2 mois.

    Je souffre tellement que parfois je voudrais me donner des coups dans le bas du dos pour que tout se remette en place.

    Selon vous, est-ce qu’il serait possible d’envisager une intervention chirurgicale et si oui, est-ce qu’il serait possible d’intervenir sur les 4 disques touchés afin d’éviter que ce calvaire ne recommence dans peu de temps ?

    Je vis comme une mamie de 90 ans depuis 1 an. C’est un véritable enfer.

    Je vous remercie pour vos conseils.

    • Bonjour Tatiana,

      à vous lire j’entends votre souffrance et votre désarroi.

      Les symptômes que vous décrivez laissent penser que les racines des nerfs sont irritées (pincées). Quand c’est le cas, on observe des symptômes neurologiques tels que vous les évoquez : talon droit qui traîne par terre, perte de sensation dans la jambe droite ou sous le pied, soucis pour uriner ou perte d’urine involontaire, perte de sensation dans la région génitale.

      Je ne peux pas vous donner d’avis médical n’étant pas médecin, cependant je peux tenter de vous soutenir et de réfléchir avec vous.
      Que vous a dit votre neurochirurgien suite à l’observation de ces symptômes ? A t-il parlé d’une éventuelle opération si oui dans combien de temps ? Si vous souffrez trop n’hésitez pas à le rappeler et à lui demander un rendez-vous plus tôt. De la même manière, demander l’avis d’un autre neurochirurgien peut aussi être intéressant.

      Peut-être il y a t-il plusieurs possibilités envisageables vous concernant : le port d’un corset, une opération.
      Concernant le décalage du bassin, il serait intéressant d’avoir l’avis d’un ostéopathe. Avant toute manipulation éventuelle vous pouvez peut être vous renseigner sur l’existence d’un bon ostéo auprès duquel vous montrerai vos examens. Je ne sais pas s’il est judicieux ou pas qu’il vous « manipule », il ne faudrait pas que cela augmente vos douleurs. Seul le praticien pourra répondre à ces questions.

      Je vous souhaite plein de courage

      Marie

      • Bonjour Marie,

        Merci pour votre réponse.

        J’ai à nouveau été hospitalisée et les médecins vont programmer une infiltration par les voies du hiatus.

        Je trouve très peu d’information sur cet acte.

        Connaissez-vous cette méthode ?
        Quels sont les risques et le taux de réussite ?

        Merci pour votre aide.

        Tatiana

        • Bonjour Tatiana,

          j’ai fait quelques recherches afin de pouvoir vous en dire plus.

          Il est possible, pour soulager les douleurs, de faire des infiltrations par voie du hiatus en d’autres termes il s’agit d’une infiltration péridurale aussi appelé « épidurale ».

          Pour réaliser cette infiltration vous serez assisse ou allongée sur le côté. Le médecin va injecter le produit entre 2 vertèbres au niveau de la colonne lombaire jusque dans l’endroit où se trouve le sac contenant les racines nerveuses. Cet endroit est aussi appelé l’espace épidural.

          Après l’injection il est possible que :
          – vous vous sentiez engourdie au niveau des fesses et des jambes
          – vous ayez une douleur au niveau de l’injection (à calmer en mettant de la glace par exemple)
          – vous ayez des maux de tête

          Les conséquences négatives sont rares.

          Une étude réalisée par Jean-Pierre Valat et Sylvie Rozenberg, précise que : « En ce qui concerne leur efficacité, les études ouvertes sont nombreuses et attestent d’un bon résultat dans 65 % des cas environ ».
          Les effets de l’injection peuvent réduire les symptômes douloureux pendant une période allant jusqu’à un an. Les infiltrations épidurales peuvent être très utiles en cas d’épisode aigu de douleur comme cela est le cas pour vous. En plus, cette injection peut soulager la douleur suffisamment pour permettre à la personne d’effectuer des exercices d’étirement et de rééducation auprès d’un kinésithérapeute par exemple.
          Enfin, sachant que la durée d’efficacité de l’injection est variable, si la première est efficace, vous pouvez en avoir jusqu’à trois par an.

          J’espère vraiment que cette solution va vous soulager. Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas.

          Marie

  33. Bonjour,
    j’ai deux hernie discale diagnostic confirmé IRM. Voici le compte rendu irm en date du 20/02/2017 :

    Le cône médullaire se situe à hauteur de L1. Protrusion herniaire T10/0T11 venant au contact et refoulant vraisemblablement le fourreau dural et possiblement le cordon médullaire spinal inférieur avec persistance de visibilité des espaces péri-médulaaires postérieurs sans anomalies de signal médullaire évidente.
    EN L1/L2, L2/L3, L3/L4 :
    pas de conflit disco-radiculaire.
    EN L4/L5 :
    Protrusion discale circonférentielle prédominante en région inter-disco-apophysaire gauche avec contact et discret refoulement de l’émergence de la racine L5 gauche.
    Arthropathie inter-apophysaire postérieure modérée.
    A L’ETAGE L5/S1 :
    Pincement et déshydratation discale.
    Protrusion discale circonférentielle venant à proximité sans refoulement des émergences radiculaires S1 bilatérales.

    Pas d’anomalie de signal inflamatoire disco-vertébral ou des articulations sacro-iliaques évidente.

    CONCLUSION :
    Discopathies L5/S1 et L4/L5 avec à ce niveau une protrusion discale circonférentielle prédominante en région inter-disco-apophysaire venant au contact et refoulant discrètement la racine L5 gauche.

    Qu’en pensez-vous ?? je dois prendre rendez-vous avec le chirurgien pour savoir si oui ou non ces deux types d’hernie sont opérable.
    Car la douleur dans la fesse gauche et le mollet + le pieds n’est plus soutenable surtout en position debout. Avec les changements de temps et de température, c’est encore pire.
    Voilà ce qu’il en est. donc ne tenant plus du tout, carla douleur n’est pas calmée par les anti-inflammatoires (kétoprofène, cortisone) plus deux infiltrations rien y fait.
    Je boite depuis le début novembre 2016. RAS LE BOL.

    • Bonjour Made,

      quel suivi médical avez-vous actuellement ? Et, que pensent les médecins qui vous suivent ?

      Avez-vous la sensation que vos symptômes s’améliorent un peu ou pas du tout ? Dans tous les cas, si vous le souhaitez vous pouvez prendre l’avis d’un neurochirurgien. En vous auscultant et en voyant votre dossier médical il pourra vous donner son avis. A la vue des symptômes que vous présentez (le fait de boiter, d’avoir une douleur qui descend jusqu’au pied), consulter un neurochirurgien semble cohérent.

      Parfois il faut attendre (je sais que c’est dur) pour voir comment vos symptômes évoluent et parfois il n’est pas nécessaire d’attendre. Seul un médecin spécialiste pourra vous donner un avis éclairé. Si ce n’est pas déjà le cas, vous pouvez également consulter un rhumatologue.

      Bon courage à vous

      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affichez un lien vers mon dernier article