Le pincement discal … En clair c’est quoi ?

Vous avez ressenti de la douleur et après une visite à un spécialiste, voire de l’imagerie, on vous annonce que vous subissez un problème au niveau des disques intervertébraux : le pincement discal.

Souvent on vous renvoie chez vous avec un traitement anti-douleurs sans pour autant vous expliquer clairement ce qui se passe dans votre corps…

Ainsi il n’est pas facile de savoir ce que vous devez éviter ou au contraire favoriser… Alors nous allons remédier de suite à l’incompréhension, voyons ensemble ce qu’est le pincement discal.

Qu’est-ce que le pincement discal en clair ?

La base

La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres (7 cervicales dont l’atlas et l’axis au sommet, 12 dorsales et 5 lombaires).

Explication du pincement discal
Entre chacune de nos vertèbres est placé un disque intervertébral, leur rôle est très important car ils donnent une flexibilité à la colonne vertébrale, et ils sont là aussi pour amortir les chocs que nous produisons tout au long de la journée que ce soit en nous asseyant, en nous relevant, en nous couchant, en chutant…etc.
Ils protègent les vertèbres qui, sinon, subiraient tout cela, et il serait engendré un effritement prématuré ou même une fracture.
De plus, nous ne pourrions nous mouvoir avec autant d’aisance.

Pour en revenir à notre sujet : le pincement discal correspond à une diminution de l’épaisseur d’un disque intervertébral. Et quand un disque est ainsi pincé, il compresse les racines nerveuses situées dans la colonne vertébrale.

A quoi le reconnaît-on ?

Ce pincement provoque de vives douleurs et quelquefois une incapacité pour se déplacer ou tout simplement bouger normalement.
Pour certains il a suffi qu’ils soulèvent un poids et tout à coup ils se sentent comme paralysés, pour d’autres ce sera moins évident et plus lent à être identifié car le pincement s’est fait progressivement.

Le pincement discal peut survenir à différents niveaux et avec une intensité différente.
C’est pourquoi le plus souvent il est nécessaire de passer une radiographie et que le spécialiste le reconnaisse.

On rencontre plus souvent ce type de problème dorsal dans une zone en particulier qui est le bas du dos, c’est tout à fait logique puisqu’il amortit et subit le plus de chocs.
Pour être plus précis il est commun de subir un pincement discal l5 s1.

Petit zoom sur le pincement discal l5 s1

En l’occurrence, le pincement discal se situe au niveau de la cinquième vertèbre lombaire et de la première vertèbre du sacrum, d’où L5 S1.

C’est le disque qui est entre ces deux vertèbres qui perd de son épaisseur.

C’est ce dont vous souffrez ? Cliquez alors ICI et voyez un article qui est entièrement consacré au pincement discal L5 S1, ses différents traitements, ses causes, … Tout y est.

Ce qui peut causer le pincement discal

  • Il n’est pas rare que le pincement discal apparaisse suite à un mauvais positionnement répété et régulier au quotidien, plus principalement au travail ;
  • De même, tenter de porter régulièrement des poids trop élevés ;
  • De nombreuses heures de conduite à répétition, de plus dans de mauvaises conditions ;
  • Ce qui peut causer le pincement discal

  • Une mauvaise hygiène de vie (alimentation, sommeil, manque d’hydratation, …) est susceptible d’engendrer une détérioration du squelette et des cartilages ;
  • Plusieurs chutes ou accidents (amortis par les disques intervertébraux) ;
  • La sédentarité : le fait de ne pas muscler son dos provoque que le maintien, le port de poids, les mouvements dépendent de la colonne vertébrale au lieu des muscles dorsaux et abdominaux ;
  • Le stress et la fatigue
  • Différentes maladies comme hernie discale, tuberculose, inflammation d’un disque, arthrose… ; Une fragilité osseuse à la base peut accélérer le processus, mais il peut aussi être dû à une arthrose.

Trouver le traitement

Les Classiques

Quand malheureusement on arrive à la situation du pincement discal, le traitement n’apparaitra pas comme une évidence, plusieurs choses vous seront proposées.

  • En règle générale, un spécialiste vous prescrira un antidouleurs, malheureusement au bout d’un moment il risque d’être mois efficace ou de créer des effets secondaires…
  • De même, la chirurgie sera utilisée en dernier recours car le fait de « remplacer » le disque intervertébral défectueux par une prothèse articulaire rétablissant ainsi la hauteur manquante (arthroplastie discale) reste une opération importante.

Les Naturels

Des solutions naturelles telles que la phytothérapie, les thérapies énergétiques, la thalassothérapie… peuvent grandement vous aider.
Par exemple, pour palier à la douleur l’alliance du Curcuma et du Poivre est très efficace.

Ou encore un cataplasme à l’argile ou au piment reste un remède naturel très efficace pour soulager et permettre du repos notamment.

Il en existe beaucoup d’autres, tentez l’expérience cela vaut le coup.

En résumé : pour éviter le pincement discal, la prévention (avant ou même pendant) est un remède efficace : éviter le port de poids excessifs, avoir une bonne position assise pour conduire, travailler, effectuer ses travaux ménagers, faire de l’exercice physique régulièrement et surveiller son poids.

Mais il existe bien d’autres astuces pour éviter et soulager les maux de dos…et nous vous les offrons ! C’est juste ci-dessous


Vous avez aimé cet article ? cliquez sur « j’aime » et retrouvez-moi sur Facebook !
email

39 réflexions au sujet de « Le pincement discal … En clair c’est quoi ? »

  1. Salut,

    Merci pour ces informations, Mais lorsque tu parle de solution médicamenteuse ce sont d’avantage des antidouleurs que de réel solution au problème.

    En tout cas ton article et très bien rédiger et construit! 🙂

    Marie.

    • Bonjour Marie,

      En effet, dans ce cas les médicaments sont utiles pour soulager le patient, mais cela ne règle pas la cause de la douleur…

      Je pense que c’est pour cette raison que bon nombre de personnes se tournent vers les médecines non-conventionnelles, qui offrent souvent une alternative là où la médecine classique et moderne s’arrête pour laisser place à la chirurgie.

      Mais disons que dans certaines situations de maux de dos, comme lorsqu’un disque intervertébral est très usé, il n’y a pas beaucoup d’autres solutions que la chirurgie…

      Chaque cas est particulier, en tous cas merci à vous 🙂
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Chiropracteur pour vos maux de dos My Profile

    • J ia 24 ans. Mal au dos. Partie lombaire jusqu mes mes fess et cuise . Dans le radio montre que jai un pincement discal de l4l5 l5s1.c quoi pincemetn. Quesque la solution merci

      • Bonjour,

        Comme dit dans cet article le pincement discal est une diminution de la hauteur d’un disque intervertébral (présent entre chaque vertèbre constituant la colonne, pour amortir les chocs entre autres), vous concernant cela se passe au niveau du disque présent entre la 4ème vertèbre lombaire et la 5ème ainsi qu’entre la 5ème vertèbre lombaire et la 1ère vertèbre du sacrum (situé plus bas près de la fesse, d’où la douleur en ce lieu.

        Le fait que vous ayez mal est provoqué par le fait que de nombreuses racines nerveuses trouvent leur base tout le long de la colonne vertébrale, lorsque les vertèbres ou les disques intervertébraux ont un problème (dû à un choc, accident, usure…etc) cela touche très souvent un de ces nerfs voisins (soit parce que cela appuie dessus, un morceau de disque ou vertèbre effrité vient se poser sur un nerf…etc), d’où les douleurs.

        La première chose à faire est de consulter un spécialiste de type rhumatologue car chaque cas est différent, avec les images qui vous ont été données de faire (radio, scanner, IRM…).
        En attendant vous pouvez tout à fait soulager les douleurs par différents remèdes que vous trouverez sur ce blog, précisément ICI dans cette catégorie « Solutions ».
        Diverses médecines douces, conseils pratiques, remèdes naturels comme des cataplasmes, entre autres y sont présents, et bien d’autres encore…

        Merci pour ce message et n’hésitez pas à venir nous donner de vos nouvelles.

        Bon et sincère rétablissement à vous et à bientôt.
        Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..6 moyens naturels de soulager les douleurs musculaires dorsales… Ou autres !My Profile

        • Bonsoir.j ai 31ans et je me permet de vous écrire pour avoir quelques conseils .Je souffre des cervicales depuis plusieurs années.j ai fait en18mois 4 infiltrations sous scanner car un emg montrait une atteinte neurogene chronique de la racine nerveuse c7….Ceci n a pas marché….Un IRM passé il y a quelques semaines montre une inversion de la lordose cervicales physiologique avec raideur antalgiques ainsi que des débords discaux sur plusieurs
          étages et surtout une saillie postero mediane et latérale droite et gauche c5c6…Une radio montre un petit pincement du disque intervertébral c5c6…Je souffre beaucoup des douleurs en coup de poignards dans le coup dans le tête dans les bras..Je vais voir un neurochirurgien dans quelques jours et j aurai voulu comprendre un peu ce qu il m arrive et savoir quels sont les options qui peuvent me soulager . Je suis en Corse et ici il n y a pas énormément de spécialistes.. d avance merci de votre réponse

        • Bonjour Aurélie,

          en vous lisant je comprends que vous souffrez beaucoup. Vous êtes effectivement atteinte de plusieurs maux qui viennent irriter les nerfs et vous créent ces douleurs tels des coups de poignards dans la tête et les bras.

          Avez-vous eu un accident qui pourrait expliquer cela (cou du lapin) ?

          Morphologiquement, nous avons entre deux vertèbres consécutives un disque intervertébral. Celui-ci est composé d’un anneau de cartilage qui a lui-même un noyau gélatineux. Les disques sont élastiques et ont un rôle d’amortissement des chocs.
          En médecine, on parle de saillie discale pour évoquer une hernie discale. Cela veut dire que le disque intervertébral déborde de son emplacement initial. Chez vous cela concerne le disque entre les vertèbres cervicales 5 et 6.
          Le pincement discal correspond à la diminution de la hauteur d’un disque intervertébral. La détérioration du disque fait que celui-ci perd sa fonction d’amortisseur.
          Lorsqu’il y a une inversion de la lordose cervicale, c’est-à-dire de la position ordinaire des vertèbres cervicales, des douleurs, telles que vous les décrivez, apparaissent. En effet, lorsque les vertèbres ne suivent plus leur position en courbe, les nerfs qui sortent entre chaque vertèbre sont irrités.

          Avez-vous des séances de kiné ? Renforcer les muscles au niveau de votre cou est nécessaire. Pour cela, vous pouvez tout simplement pencher la tête vers l’avant et vers l’arrière. Un autre exercice consiste à tourner le cou et la tête sur le côté et ce cinq à six fois par jour. Ces exercices vont aussi permettre d’assouplir vos muscles et donc de limiter les raideurs du cou. Au quotidien, dormir avec un oreiller adapté peut vous soulager. Avez-vous déjà porté une minerve? Cela peut aider lors des moments de crise où les douleurs sont les plus aiguës. Porter un corser peut aussi vous être préconisé.

          Vous faites bien de consulter un neurochirurgien. Une opération est peut être envisageable dans votre situation.

          Bon courage à vous.

          Marie

        • Bonsoir.merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre.effectivement j ai eu un accident de voiture en 2011avec une grosse entorse cervicale et comme j’étais aide soignante j’ai repris le travail et j’ai forcé alors que Je souffrai..J ai un coussin à mémoire de forme qui m’est indispensable j’ai fais des vingtaines et des vingtaines de séances de kiné, des doses fortes de cortisone s à plusieurs reprises et les 4 infiltrations n’ont rien fait…Le neurochirurgien voulait une radio des cervicales avant de prendre sa décision,est ce que le pincement vu sur la radio est un signe pouvant confirmer qu’une opération pourrait m aider.le fait que ce pincement soit limité à un disque est d après ce que m’a dit le radiologue est une meilleure indications à la chirurgie.qu’en pensez vous?

        • Bonsoir,

          d’accord je comprends mieux la cause de vos maux.

          Qu’ont donné les séances de kiné ? Est ce qu’elles vous faisaient du bien ou alors vous ne constatiez aucune différence ?

          Lorsque les traitements classiques ont échoué à soulager la douleur de la personne et que des symptômes tels que vous les décrivez apparaissent, la chirurgie peut être proposée. Vous avez fait tous les soins qui pourraient vous aider et ce depuis 2011. Si cela ne faisait que 6 mois je pense que les médecins vous auraient conseillé de continuer à persévérer avec les traitements dits classiques. Après l’inefficacité de 4 infiltrations, la question de la chirurgie est légitime.

          N’étant pas médecin, mes avis ne pourront pas aller plus loin.

          J’espère tout de même vous avoir éclairée. N’hésitez pas à demander l’avis de plusieurs médecins et neurochirurgien.

          Marie

  2. est ce qu’il y’a un risque quand on tombe enceinte et qu’on a un pincement lombaire?.depuis mon accouchement j’ai des probleme de dos et la on aimerais avoir un autre enfant donc je veux savoir si cela causerai un probleme?

    • Bonjour Arame,

      Je comprends tout à fait votre questionnement.

      En l’occurrence, cela reste assez subjectif, il est sûr qu’en étant enceinte, le poids vers l’avant est quasi-soudainement plus important, la colonne vertébrale peut se faire ressentir…

      Si vous avez déjà un problème de pincement discal, vous serez tout simplement beaucoup plus surveillée pendant votre grossesse… Le mieux étant toujours de régler le problème avant bien entendu.

      Je vous conseille de retourner voir le médecin qui vous a suivi pour ce pincement discal, il connaît votre dossier et il sera à même de vous donner les risques et surtout de vous expliquer ce que vous pourrez faire pour éviter que cela complique votre mal.

      Merci pour ce message Arame et venez nous donner de vos nouvelles.

      A bientôt 🙂
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Mal de dos remede entièrement naturel…My Profile

  3. Bonjour suis te a des douleurs de dos persistants je suis allez voir mon médecin qui ma prescrit 5jours de piqûres .. Ceux ci m ont fais effet desuite puis le 6eme jour retour aux douleurs donc encore piqûres pendant trois jours je me suis faite une allergie … J ai été en arrêt pendant une semaine car je travaille en rayon je soulève énormément de poids donc arrêt ils m ont fais passer des radios et un scanner avc les résultats que j ai pensez vs que je puisse continuer mon travail a soulever du poids pendant 5 a 6 heures d affilées

    • Bonjour Donnary,
      Je suis désolé de ce qui vous arrive, tout ceci est si contraignant et pénible…
      Etes-vous suivi par un spécialiste ? Je pense à un rhumatologue par exemple (contrairement à une croyance commune ils ne sont pas dédiés aux rhumatismes) car, votre dossier en main il saura vous conseiller au mieux, pour ma part cela me semble un peu risqué.
      Ce spécialiste pourra vous faire un arrêt de travail le temps de faire des analyses et imageries, ainsi que le temps que ça aille mieux également…
      Nous vous souhaitons de vous rétablir au mieux et au plus vite.
      A bientôt Donnary.
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Découvrez Ici et Maintenant les remèdes de grand mère contre les maux de dos !My Profile

  4. Bonjour
    Il y a un an je me suis fait opérer d’une hernie discale l5s1 ,6mois plus tard quand tout aller bien j’ai fait un peu de vtt et un petit bout de disque s’est détaché depuis j’ai toujours des douleurs au niveau du nerf sciatique ,mon spécialiste m’a dit qu’il aller se résorber qu’en pensez vous .
    Merci

    • Bonjour Patrick,

      Je pense également que ce morceau de cartilage va se résorber, nous en éliminons bon nombre tout au long de notre vie, et cela arrive qu’un de ces morceaux se place sur une racine nerveuse, pour vous ce fut sur le nerf sciatique…

      Il est même possible qu’il commence par se déplacer, il faut donc prendre son mal en patience mais si c’est vraiment agaçant de savoir que l’on est impuissant face à un petit bout de cartilage… Mais c’est toujours mieux que de subir une pathologie plus grave…

      Par contre, voyez quand même régulièrement votre spécialiste surtout si cela dure car je ne sais pas quelle imagerie vous avez passé mais parfois seul l’IRM donne le vrai problème…

      N’hésitez pas à jeter un œil dans notre catégorie de remèdes naturels, c’est efficace et cela peut vous aider à supporter les douleurs en attendant.
      Je vous mets un lien ci-dessous (lien bleu) qui vous en donne quelques-uns.

      Donnez-nous de vos nouvelles Patrick bon rétablissement à vous et à bientôt 🙂
      Ali Kurt@Maux de dos Articles récents..Exclusif : Remedes Naturels Contre Le Mal De DosMy Profile

  5. Bonjour,

    J’ai un pincement discal modéré en C5-C6 depuis quelques mois. Je suis en ce moment sans emploi mais j’appréhende de reprendre le travail car j’ai toujours une douleur qui part d’entre les épaules et se propage dans les bras, et parfois aussi des maux de tête. Cela me provoque aussi par moment des contractions du dos (raideurs dans le dos). Je suis manutentionnaire cariste. Est-ce qu’il est judiciable que je continue dans cette voie professionnelle ? On m’a conseillé, en plus de la kiné, d’effectuer de l’étirement axial.

    • Bonjour Philippe,

      je comprends votre appréhension de reprendre le travail lorsque l’on ressent ce type de douleur. Il est important que vous soyez bien pris en charge. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec la médecine du travail.

      L’étirement axial est une méthode utilisée afin de traiter ou prévenir le tassement de la colonne qui à la longue amène à l’usure des disques intervertébraux avec un risque de pincement discal. Il semblerait que l’étirement axial puisse soulager les douleurs et améliorer la circulation sanguine.
      Cependant, chaque situation étant particulière, il est toujours important de demander à un professionnel si vous pouvez pratiquer cette méthode. De plus, il pourra vous apprendre à faire les bons gestes pour ne pas vous faire mal.

      Bon courage

      Marie

  6. Bonjour, moi j’ai un pincement dégénératifs sur la d7 d8 d10 d11!
    Que dois-je faire pour me libéré de cette douleur qui m’empêche de vivre, de dormir, de rire, d’éternuer…….
    je n’en peut plus!

    • Bonjour Marie,

      je comprends que vous n’en puissiez plus, ce type de douleur est vive et omniprésente.
      Il est important que vous soyez suivie par un spécialiste (rhumatologue). Je ne sais pas quelle prise en charge vous avez actuellement (kiné) et ce que vous avez déjà testé. Dans le commentaire précédent, il est question de l’étirement axial ? Avez-vous testé ?
      Peut être pourriez vous en parler avec votre médecin ?

      Bon courage

      Marie

  7. Bonjour j’ai 40 je viens de faire un scanner j’ai une discopathie dégénérative en D10 – D11avec important pincement discale, hyperostose et irrégularité des plateaux vertébral.
    Sachant que j’ai eu accident de travail le 11/09/2013 ; une voiture qui m’as conier contre le mur à l’époque sur le scanner le médecin c’est focaliserque sur les côtes, alors j’avais la 3ème et la 4eme côte cassées , et depuis l’accident sa à commencer min cauchemar avec le dos ( des douleurs sans arrêt..)
    Quand je vais voir mon médecin ce dernier me donne que des antalgiques..
    Merci davance de vos explications et commentaires mon cas

    • Bonjour Chafko,

      votre médecin vous a t-il conseillé de consulter d’autres spécialistes, notamment un rhumatologue ? Il est sûr que les médicaments sont importants pour soulager la douleur mais ils ne traitent pas la cause et je comprends que vous soyez à la recherche d’autres solutions.
      Dans votre situation (accident), il n’est pas conseillé de consulter un ostéopathe. Votre corps s’est sûrement « réorganisé » de lui-même depuis votre accident et il n’est souvent pas souhaitable de modifier sa réorganisation au niveau osseux. Par contre, des massages des muscles, des étirements peuvent sûrement soulager vos douleurs. Dans ce cas votre médecin peut vous prescrire des séances de kiné. Il ne faut pas hésiter à lui demander.
      Tout ce qui va permettre d’agir également sur votre stress va être bénéfique : relaxation, par exemple, ou toutes activités qui vous fait du bien. Cela va agir sur la détente de vos muscles et sur votre esprit également. Ce n’est pas à négliger.

      Trouver des solutions pour aller mieux, soulager ses douleurs, est un parcours long où il vous faut être courageux. J’espère que vous trouverez au plus vite des solutions pour aller mieux.

      A un autre niveau, avez-vous déposée une plainte suite à cet accident ?

      Bon courage à vous

      Marie

  8. Bonjours , en profil les disques inter-vertebraux sont tous pincés à leurs partie postérieure et à leur partie antérieur en C3 -C4 -C 5 Le reste est normal que faire… Un ostéopathe peut il me aidé ?

    • Bonsoir Pesquet,

      comment se traduisent vos douleurs ?
      Un ostéopathe peut peut être vous aider sauf si vos douleurs sont dues à un accident ou que vous avez subi un accident. Dans ce cas, cela est très délicat et peut même renforcer les douleurs. Vous pouvez également demander à votre médecin des séances de kiné. C’est tout à fait compatibles avec de l’ostéopathie.

      Avez-vous un traitement actuellement ? Qu’en pense votre médecin?

      Marie

      • Bonsoir , j ai eu un accident il y a 5 ans et mon coup C rigidifier au fur et à mesure maintenant la douleur est présente et j ai du mal à tournée la tête sur le coté droit merci

        • Bonsoir Fab,

          quel accident avez vous eu ? Est ce au niveau de votre cou ou une autre partie ?
          Avez-vous déjà passé des radio suite à cet accident ?

          Vos douleurs peuvent avoir plusieurs origines et si vous avez mal ou si vous ressentez une gêne n’hésitez pas à aller voir un médecin. Le fait que le cou soit raide peut être musculaire et des séances de kiné pourraient pour soulager. Comme je le précise souvent, voir un ostéopathe lorsqu’on a eu un accident n’est pas conseillé car cela peut raviver des douleurs.
          Avez-vous des douleurs qui remontent depuis le cou jusque sur le visage voire le sommet du crâne ?

          Bon courage à vous

          Marie

  9. Bonsoir
    je souffre des cervicales depuis des années. J’ai 41 ans pas de traumastime existant ces douleurs .depuis une semaine une douleur nouvelle s’est invitée!!creux dans le bas du cou et si on appuie je prend une véritable décharge électrique. Jai egalement une douleur vive a l’épaule et des fourmillements dans le pouce J’ai donc fait des radios
    Inversion de courbure
    Début de pincement discale
    Canal limite de la normale
    Quels démarches dois je faire ?
    Et surtout que faire pour arrêter de souffrir malgré des médicaments puissant.

    • Bonjour Sandrine,

      à la vue des symptômes que vous décrivez, je comprends que vous souffrez. Les douleurs ne sont pas toujours liées à un traumatismes dans le sens d’un choc ou d’un accident, elles peuvent dépendre d’autres facteurs comme l’usure de nos vertèbres, notre posture, de l’arthrose.

      Le pincement discal correspond à la diminution de la hauteur d’un disque intervertébral. La détérioration du disque fait que celui-ci perd sa fonction d’amortisseur. Il est important de savoir la cause du pincement discal : son traitement va dépendre de l’origine de ce qui le provoque.

      La diminution de la taille du canal lombaire génère une compression des racines nerveuses et est sûrement à l’origine des symptômes neurologiques que vous décrivez : décharge électrique et fourmillements. D’ordinaire, les racines nerveuses sont libres dans le canal lombaire. Toute compression de ce canal peut créer ce qu’on appelle un « syndrome de la queue-de-cheval ».

      Au niveau traitement et soin qu’avez-vous déjà essayé ? Avez-vous eu des séances de kiné ? La rééducation permet de renforcer les muscles et de participer à la cohésion des vertèbres entre elles. Mais, elle ne va pas désserrer les nerfs. Avez-vous testé différents médicaments ?

      Lorsque les médicaments et la kiné ne suffissent pas à vous soulager, votre médecin peut vous proposer une infiltration. Celle-ci consiste en l’injection d’anti-inflammatoires ou de corticoïdes directement dans la zone douloureuse. Il existe aussi la mésothérapie, qui est l’injection à dose plus faible et très localisée des médicaments.
      Le but de ces traitements par injection est d’aider la personne à passer un cap douloureux.
      Votre médecin peut-aussi vous proposer une minerve.

      Si ces traitements échouent, une opération chirurgicale peut vous être proposée. Le but est de libérer les racines nerveuses en augmentant la taille du canal rachidien.

      Bon courage à vous

      Marie

      • Bonsoir Marie
        Très jolie prénom !!celui de ma grande fille
        Merci de votre réponse complète et qui m’a éclaircie sur pas mal de points .je me documente sur la toile mais pas facile de s’y retrouver ..
        J’ai pris à l’époque beaucoup de médicaments qui d’ailleurs ne me calmait pas complètement .puis pendant des années plus rien
        à part une raideur et quelques douleurs (on s’y habitue et on y fait presque plus attention )mon médecin à l’époque m’avait dit en.plaisantant qu’un seul coup de botin sur la tête et mon mari serait débarrassé!! Je vais retourner voir mon médecin avec les radios et je verrais bien ce qu’il me propose
        Mon but est de ne pas.trop souffrir car ça tape sur les nerfs c’est le cas de le dire .!!pensez vous qu’il faudrait un irm pour en savoir un peu plus sur ce canal ?
        je vous remercie de votre aide
        À bientôt
        Sandrine

        • Bonsoir Sandrine,

          je suis ravie d’avoir pu vous éclairer et merci pour votre compliment sur mon prénom, même si j’avoue n’y être pour rien! 🙂

          Comme vous le dites, on s’habitue ou on essaie de s’habituer à la douleur et aux raideurs, en se disant que ça fait partie de nous, que « c’est comme ça ». Mais, je pense qu’on ne doit pas rester dans la souffrance. Il est sûr que les médicaments et certains traitements n’enlèvent pas la douleur à 100% mais ils sont un réel soutien.
          Il y a aussi la question de trouver un « bon » médecin : celui qui va nous correspondre, nous écouter, nous prendre aux sérieux. Se permettre certaines « blagues » (si s’en est une…) peut-être vite très très déplacé quand on souffre. Notamment, lorsque l’on souffre et que la cause n’est pas visible à l’œil.
          Vous avez bien raison de ne pas vouloir trop souffrir !

          Vous pouvez également consulter un neurologue. Il est le spécialiste des pathologies touchant le cerveau, la moelle épinière ainsi que les nerfs et leurs racines. Votre médecin peut faire un courrier pour vous adresser vers un neurologue. Dans ce courrier il expliquera les constats fait en votre présence afin de donner les éléments nécessaires au spécialiste. De plus, être adressée par votre médecin traitant vers un spécialiste va vous permettre d’être bien prise en charge par la sécurité sociale. Le neurologue pourra vous dire si passer une IRM est utile pour avoir plus d’informations sur votre situation.
          L’IRM (l’Imagerie par Résonance Magnétique) est un examen encore plus précis que le scanner. Il permet d’obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps.
          En tout cas, il me semble important de consulter un médecin spécialiste par rapport aux maux dont vous souffrez.

          Marie

  10. BONJOUR
    Je m appelle Marie
    moi le problème que j ai c de l ostéoporose je suis sous fosavance mais avec tout les effets indésirables je ne le supporte plus est ce que vous auriez un remede ou médicament moins contraignant pou l ostéoporose j ai 66 ans
    merci de votre réponse
    cordialement

    • Bonsoir Marie,

      quels sont les effets indésirables que vous avez suite à la prise de Fosavance ?

      En parallèle des traitements médicamenteux, avez-vous une alimentation riche en calcium et vitamine D ou bien des compléments alimentaires ? La dose quotidienne recommandé en calcium est de 1 200 mg/j et de 10 à 20 microgrammes de vitamine D.

      Il existe différents classes de médicaments qui ont des actions différentes et qui dépendent de votre type d’ostéoporose :
      – les SERMS : modulateurs sélectifs de l’activation des récepteurs aux estrogènes. Des études ont montré leur efficacité sur les fractures vertébrales.
      – Les biphosphonates. Ils viennent compléter l’action des hormones en ralentissant la perte osseuse et en favorisant la formation d’os. Ils réduisent aussi le risque de fractures.
      – Le denosumab. Sa prise s’effectue en une injection tous les 6 mois et n’est utilisé que chez des personnes ayant été traitées auparavant avec des biphosphonates.

      La liste n’est pas exhaustive mais il existe plusieurs traitements médicamenteux possibles. Si vous ne tolérez plus le médicament, si celui-ci a trop d’effets indésirables il me paraît important que vous fassiez le point avec votre médecin sur la possibilité d’autres traitements et des différentes possibilités d’administration (voie orale, injection).

      J’espère vous avoir éclairée

      Bon courage à vous

      Marie

      • Merci pour vos conseils, j ai vu un neurochirurgien la semaine dernière et j en vois un autre demain.le kiné ne me fait pas de bien,au contraire,les massages me font mal, c’est très désagréable.je verrais bien ce qu’il me proposé mais je souhaite une solution car je n’en peu plus.merci et bonne journée

        • Bonjour,

          vous faites les bonnes démarches ! Prenez le temps de comparer les avis du corps médical et de poser toutes vos questions. Parfois, en fonction de la personne que l’on a en face de nous, on n’ose pas poser les questions. Je comprends encore plus votre souffrance sachant que la kinésithérapie est inefficace pour vous soulager… Cela peut être le cas lorsque les maux sont liés à un accident. Ce sera la même chose pour l’ostéopathie : elle est à déconseiller dans votre situation. Avez-vous testés différents médicaments (j’imagine que oui…) afin de trouver celui qui pourra vous soulager au mieux ?

          J’espère que les neurochirurgiens vont vous proposer une solution pour réduire vos douleurs…

          Bon courage à vous

          Marie

        • Merci pourra votre soutien.je vous tiendrai au courant de ce que m’a dit le chirurgien.bonne soirée

        • Bonsoir,je sort de chez un autre neurochirurgien qui a ma grande surprise m’a dit que mes douleurs venaient de l épaule ce malgré son mes examens des cervicales (je n ai pourtant pas mal à l épaule j ai mal au bras au coup à la tête mais pas à l épaule)il m’a dit que les emg c est pas fiable et que si je n avais rien à l épaule il est d accord pour opérer les cervicales…Donc je crois que ce médecin ne pourra rien pour moi.je revois l autre le 27, il aura tout mes examens et il pourra prendre une décision.je vous avoue que ce rendez-vous m’a un peu perturbé.

        • Bonsoir,

          je comprends que vous soyez perturbée suite à ce rendez-vous.
          Vos douleurs sont cohérentes avec les résultats des examens que vous avez fait et l’accident que vous avez subi avec entorse cervicale.

          Vous a t-il expliqué en quoi les douleurs pourraient venir de l’épaule ? A t-il parlé de faire un autre examen notamment au niveau de l’épaule ? Qu’a t’il pensé de votre IRM avec inversion de la lordose cervicale ? Ce rendez-vous est en effet assez étonnant.

          Marie

        • Il ne m’a pas donné plus d’explication que ça.il m’a dit d’aller voir un rhumatologue et que si c’est pas l’épaule il faut opérer les cervicales..Donc j’étais sidérée.je crois que je vais pas attendre 6mois pour voir un rhumato je vais me fier à celui que Je revois le27 il m’a inspiré confiance et a pris le temps de réfléchir.donc si il veut opérer j’y vais et si il a d autres solutions j’en tiendrai compte.pensez vous qu’il faille que je lui fasse part de cette tehorie de l épaule.quel chemin de croix je suis désespérée…….

        • J’imagine qu’un rhumatologue va vous prescrire des examens notamment une radio de l’épaule. Je comprends que vous en ayez assez. C’est vrai que ces démarches demandent beaucoup d’énergie et de temps.
          Je pense que vous ne devriez pas hésiter à parler de cette hypothèse de l’épaule au neurochirurgien en qui vous avez confiance. Au contraire, il vous donnera son avis. Vous serez sûrement plus rassurée du fait de lui en avoir parlé. Si vous aviez déjà un rhumatologue qui vous suivait, vous pouvez essayer de lui passer un coup de téléphone pour avoir son avis par rapport à cette hypothèse. Cela peut éviter l’attente d’un rendez-vous.

          Bon courage à vous

          Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Affichez un lien vers mon dernier article